• Collapsus et collusions.

    La date de la fin du Monde serait maintenant connue: 2050 au plus tard, ou peut-être même dès 2020, mais de toute évidence certainement avant 2030, d'après les experts en collapsologie.

    Collapsologuez-vous ?

    "La planète et l'humanité auront atteint un 'point de non-retour' avant la moitié du siècle, dans laquelle la perspective d'une Terre largement inhabitable entraînerait l'effondrement des nations et de l'ordre mondial, et il n'est pas sur que l'année sabbatique de Greta Thunberg suffise à sauver l'humanité." (Marianne)

    "Les scientifiques étudiant les catastrophes naturelles souffrent face à leurs découvertes, comme les populations voyant leur environnement se dégrader. Ces catastrophes provoquent de nombreuses émotions : la colère, la peur, l’anxiété, la tristesse le désespoir ou la honte. Les mauvaises nouvelles du futur ont en effet le pouvoir de rendre insupportable le présent." (La Croix)

    "...Il est déjà trop tard, trop de facteurs se combinent: des basculements sont à l'œuvre, des effets domino rendent les catastrophes possiblement plus graves, plus globales que ce que l'on pourrait croire, déstabilisant gravement nos sociétés, voire l'espèce humaine et la majorité des espèces sur terre, d'autant que l'on fait face à des verrouillages dans notre société, des systèmes politiques et financiers [qui] ne veulent pas changer... Il serait donc sain de se préparer au pire" (France Info)

    Collapsologuez-vous ?

    La collapsologie est l'étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et ce qui pourrait lui succéder ; elle se définit comme un exercice transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, l’archéologie, l’histoire, la futurologie, la santé, le droit et l’art... (wiki). Elle est représentée en France par Pablo Servigne, "chercheur in-terre-dépendant", "chercheur es-entraide", auteur et conférencier (presque aussi jeune, beau, souriant et médiatique que Aymeric Caron) actif et infatigable sur de nombreux sites: "Barricades", "Imagine Demain le Monde" ou "Terr'éveil"... autour de tous les thèmes actuels incontournables et très porteurs ("coco...") tels que la transition (?), l’économie sociale et solidairel’imaginaire de gauche, et les féminismes.

    Elle possède son propre portail internet dont le but n'est rien moins que "Faciliter la recherche citoyenne et académique sur les risques d'effondrement de la société", en présentant plus de 3000 documents (livres, articles, fiches pédagogiques, liens, vidéos, etc...) et plus de 3000 rapports de travaux (souvent en anglais) discutant de travaux liés à la collapsologie... Je suppose qu'on ne peut qu'être d'accord avec ses animateurs après avoir pris connaissance de cet argumentaire assez peu objectif. Elle possède aussi depuis peu sa propre revue, conçue comme un être vivant (?), le "mook" (entre magazine et book) "Yggdrasil le dernier magazine avant la fin du monde" . (A ne pas confondre, enfin je crois, mais on peut s'attendre à tout... avec le festival lyonnais du même nom...)

    Le collapsologue nous prédit "une fin [1] du monde [2], suite à un déluge [3]..". et nous propose un "survivalisme" soft et universel, altruiste, citoyen et inclusif, "fait de cheminements intérieurs".   

    • [1] "...possible autant qu'envisageable"
    • [2] "...tel que nous le connaissons"
    • [3] "...de mauvaises nouvelles"
       

     

     

     

    Pour des explications plus complètes et plus précises: "Une dernière bière avant la fin du monde - Pablo Servigne et François Ruffin", vidéo facultative de 1h. 10mn. mais plus de 800 commentaires à survoler et à apprécier......

    La preuve qu'il a raison: au salon du livre, les jeunes se pressent pour faire dédicacer son dernier livre "Une autre fin du monde est possible" (19 € - éditions du Seuil - 336 pages)

     

    A voir aussi, pourquoi pas,  "La fin de l'humanité commence en 2030" sur le blog Mediapart de Jean-Paul Alonso et son "Guide de la révolution non-violente"... Mais bon, après 2020, si c'est pour voir réélu le mari de madame Macron à la Présidence de la République, pour subir une nouvelle coupe du Monde de "football féminin" ou pour assister au retour des enfants djihadistes français... faut voir.

     

     

    Hors-sujet... (ou pas)

    Sinon, pour la petite histoire et pour les moins de cinquante ans, dans les années (19)70, était publiée dans "Charlie" (hebdo et mensuel) la B.D. de Gébé (d'où a été tirée un film): "L'An 01", sous-titrée "On arrête tout, on réfléchit, et c'est pas triste", qui proposait un abandon utopique, consensuel et festif de l'économie de marché et du productivisme.Bon, d'accord, ça n'a rien changé à la course du monde, mais c'était drôle, poétique et sans prétention, contrairement à la plupart des discours alarmistes contemporains qui franchement me.....

    Collapsus et collusions.cliquez pour agrandir

    Mais c'est pas tout...

    Collapsologuez-vous ?

     

    Il y avait aussi les "manuels de survie" que personne n'appelait comme ça, comme le paisible et superbe "Savoir revivre" de Jacques Massacrier dans lequel la boboïtude révoltée germanopratine contemporaine (re)découvre avec fascination les recettes ancestrales du D.I.Y. ("do it yourself", ou "comme faisaient nos grands-parents")

    Ceci est une sorte de "bible du hippie". Comprenez que sous ce terme peu flatteur, vous trouverez une foultitude de conseils et de réalisations pratiques pour... beaucoup de choses ! de la cuisine, en passant par la médecine, la construction d'habitations, l'entretien du jardin et j'en passe... "Savoir Revivre" est un excellent outil d'autonomisation des individus et des collectifs.

    A consulter "en ligne", page après page ou par thèmes (maison, cuisine, couture, jardinage, santé...) sur:

    https://savoir-revivre.coerrance.org/savoir-revivre.php

     

    C'était vraiment pas triste, la fin du monde, vue depuis ces années-là...

     

    Et ça fait plaisir de voir que les jeunes cons de la dernière averse sont assez cons pour faire croire à tous les cons, caducs ou débutants, qu'ils espèrent réussir là où les vieux cons des neiges d'antan ont échoué... Et aussi ou surtout, avec l'aide précieuses des médias, à part parler pour ne rien dire, il s'agit aussi de déresponsabiliser, d’infantiliser la population, de la déshabituer à réfléchir... ça pourra toujours servir un de ces jours, pour les prochains sondages et aux prochaines élections...

     

     

     

    « Le coût d'un S.M.S.403 diesel et Gitanes maïs »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Niemand
    Mardi 25 Juin à 21:17

    Dans les années 90, aux Etats-Unis : à Seattle, j'ai l'infortune de tomber sur un chauffeur de taxi jovial et bavard. Ayant sottement montré que si je parlais mal l'angliche, je le comprenais décemment ("Sorry, Sir, but to me, English is to be read or written, not heard nor spoken"), il m'entreprend sur la fin du monde, qu'il estimait imminente sur la foi des Zécritures et de nombreux Signes. L'Apocalypse était sinon pour demain, du moins pour le surlendemain. En tout cas, on y était, c'était l'année du grand Jackpot. Une certitude. L'argent allait disparaître, les biens matériels deviendraient sans objet, Ze Saigneur Cosmique allait ravir aux Cieux les Justes (dont il *espérait* faire partie) et punir les Méchants (à commencer par son ex-femme).

    Vient le moment de prendre congé et de régler la course avec un honnête pourboire. Il accepte ses dollars et me remercie. Je ne résiste pas à la tentation de lui demander si ce n'est pas légèrement incohérent et si ce n'est pas un manque de foi, puisque les Temps sont proches. Avec un large sourire, il me répond : "En attendant, il faut bien vivre".

    L'effrondrement qui vient est avant tout une bonne affaire, comme toutes les histoires de fin du monde. Et le plus amusant, c'est que ça marche toujours.

      • Mercredi 26 Juin à 11:45

        @ Niemand...!

        "Il faut bien vivre avant de mourir..." comment lui donner tort... ?

        Dans une vidéo * que je n'ai pas postée ("l'effondrement est déjà là"), Cyril Dion, un clone quasi parfait de Pablo Servigne, physiquement et spirituellement, déclare que "le problème vient de quand on a inventé l'agriculture il y a 2000 ans (sic), on a commencé à défoncer les écosystèmes et que le problème c'est qu'on a peur de mourir et qu'on met en place des stratégies pour se protéger : stratégies de domination et stratégies pour jouir et se divertir..."

        Outre ses livres, ses conférences et ses films, Cyril Dion a mené des études de médecine naturelle, organisé des congrès israélo-palestiniens, dirigé des congrès d'imams pour la Paix et travaillé avec Pierre Rahbi pour fonder Les Colibris (?).

        Par ailleurs, notre Messie cosmo-planétaire -mais néanmoins national- Bourdin (Gilbert, pas Jean-Jacques) à la cheville duquel nos gourous greto-thunbergien ne sont pas encore arrivés, avait un assez bon appétit de vivre, dans tous les domaines...

        * vidéo très chic, tournée en plan fixe et en noir et blanc, dans un salon sobre et élégant à la fois, mais qui dure quand-même une heure, faite de "en même temps", de tergiversations et de silences qui en disent long.

      • Niemand
        Mercredi 26 Juin à 20:14

        Le slogan, c'est toujours, plus ou moins déguisé (ou travesti ? mais au sens ancien ou moderne ?) : "Armons-nous et allez vous battre !".

        "Suicide pour tous mais après vous !"

      • Mercredi 26 Juin à 21:48

         

        @ Niemand

         

        Dans un domaine à peine différent mais dans un esprit assez proche, vous me donnez l'occasion de poster deux illustrations que j'avais écartées jusque-là:

         

          

              

         

    2
    Mercredi 26 Juin à 16:45
    Carine

    Les programmes collapsistes abondent en ce moment.

    Il y a quelques jours, tout une soirée a été consacrée à ce début de fin du monde sur la 5 ou Arte, je ne sais plus, via les risques naturels, évidemment augmentés par le réchauffement des clématites.

    Alors je te dis pas : séismes, trunamis, éruptions volcaniques, ouragans, tornades, méga-incendies.

    On t'explique que le magma est sans arrêt chamboulé par le frottement des plaques, mais ce déplacement des plaques est bien sûr accéléré par les pets des vaches et nos gaz de diesel.

    Donc, séismes, éruptions volcaniques. (l'oeuf et la poule... Mais au commencement est le réchauffement climatique généré par l'homme, c'est la seule chose de certaine).

    Question : nous prendrait-on pour des cons ? Une soirée entière ! J'ai regardé, pour voir jusqu'où ils allaient aller.

    Je ne sais pas si la fillette de 11 ans qui s'est suicidée ces jours-ci était vraiment victime de harcèlement sur les rézosocio ou si elle a simplement regardé la télé.

    Ils vont arrêter de nous terroriser, oui ?

    Ils se vengent d'avoir été "terrorisés" par les Gilets jaunes, on dirait ^^

     

      • Mercredi 26 Juin à 18:13

        @ Carine...

        "...nous prendrait-on pour des cons ?"... je me posais la même question à propos d'une info que tous les médias reprennent en boucle: 

        Mis en place par Macron, le Haut conseil pour le climat critique sa politique écologique 

        Le groupe d’experts mis en place par Emmanuel Macron n’est pas tendre avec les actions des gouvernements français contre le changement climatique, jugées nettement insuffisantes...

        Pour leur premier rapport, les climatologues déplorent des actions "insuffisantes" par rapport aux objectifs fixés.

        Objectifs trop faibles, retards, manque d'investissements... Le Haut Conseil pour le climat adresse à la France un rapport cinglant...

        Des engagements largement insuffisants pour stabiliser le réchauffement climatique à venir, même s'ils sont tous appliqués...

        Des objectifs nationaux pas atteints. beaucoup trop faibles et très inférieurs à la décroissance soutenant ce premier budget...

        Des budgets carbone non respectés et mal définis.qui ne couvrent pas l'entière responsabilité de la France dans les émissions liées aux transports aériens et maritimes internationaux

        Des changements structurels insuffisants  et Une action publique à réévaluer :

        Prendre en compte les objectifs "bas carbone" dans les lois hors climat.et pas seulement dans les "lois climat" devant devenir plus contraignantes

        Reprendre l'augmentation de la taxe carbone interrompue face au mouvement des "Gilets Jaunes".

        Supprimer les subventions aux énergies fossiles tout en accompagnant les entreprises et les ménages impactés par ces suppressions.

        Le premier ministre aurait pris connaissance de ce rapport et en aurait pris acte en promettant un effort du gouvernement (et des contribuables) grâce à "une concertation citoyenne approfondie" qui sera établie par le président de la République, le Premier ministre et les principaux ministres concernés et autorisés à l’occasion du prochain "Conseil de défense écologique" (sic) :autrement dit tout nouvel impôt, toute nouvelle taxe ou toute suppression d'aide ou de subvention ne serait en aucune façon imputable au gouvernement mais exigée par des experts du climat indépendants nommés par Monsieur le Président en personne... C'est malin, ça.!..

         

        PS. ça y'est.. j'ai la réponse... "OUI...!"

        PPS. l'autre but de mon petit article était d'évoquer l"An01" de Gébé, le livre de Massacrier, les néo-hippies invités chez Guy Lux., tout en oubliant "La gueule ouverte" du précurseur Pierre Fournier et de toute la bande du "Charlie" qu'on était à l'époque...

        La collapsologie était quand même mieux quand elle n'existait pas encore...

         

    3
    Souris donc
    Mercredi 26 Juin à 18:21

    Ce sont des toutologues, mais lugubres. Ou alors humour noir ?

    Je préfère, dans le genre, Philippe Meyer, "La Prochaine fois je vous le chanterai". Et "La chronique du toutologue" sur France-Cul, ça commençait par Auditeurs sachant auditer...et ça finissait par Le ciel vous tienne en joie.

    Un épigone d'Alexandre Vialatte, toutologue parmi les toutologues. Toutologue suprême. Ses fabuleuses Chroniques de la Montagne, finissant par Et c'est ainsi qu'Allah est grand.

    C'est mon livre de chevet. Un chroniqueur de feu notre Antidoxe me l'a offert. L'antidote absolu à la morosité et aux collapsologues de tout poil. Qu'ils crèvent.

      • Mercredi 26 Juin à 21:14

        @ Souris donc,

        "L’honnête homme" du XVIIme siècle a une culture générale étendue et les qualités sociales propres à le rendre agréable en faisant preuve d'une aisance sociale conforme à l'idéal du moment. Homme de cour et homme du monde, il se doit de se montrer humble, courtois et cultivé mais aussi de pouvoir s'adapter à son entourage. Au nom de la nature, il refuse tout excès et sait dominer ses émotions.

        Le "toutologue" du XXIme qui se prend -ou aimerait être pris- pour un "honnête homme" ( à défaut d'un "homme honnête") prétend avoir une culture générale étendue et croit posséder toutes les qualités sociales propres à le rendre agréable en faisant preuve d'une aisance aristocratique dans son milieu. Homme d'exception, il doit se montrer arrogant, insolent et pédant en demandant à son entourage de s'adapter à sa personnalité. Au nom de sa nature, il s'autorise tous les excès possibles

        Au vu des qualités transdisciplinaires autant que multiples qu'exige la collapsologie, j'hésite à qualifier ses adeptes : wikiologues chevronnés, mythomanes irrécupérables ou escrocs patentés...ou un subtil mélange des trois ou plus si affinité...

        J'ai, moi aussi, mon toutologue préféré à l'humour lugubre :


        dont le savoir universel nous permet de :

        éviter de sombrer dans l'antinazisme primaire

        essayer en vain de cacher notre antisémitisme

        savoir distinguer une balle à blanc d'une balle à noir

        ... entre autres mille autres connaissances aujourdh'hui oubliées.

         

        Pas étonnant, si ?...

         

      • Souris donc
        Jeudi 27 Juin à 07:53

        "...transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, l’archéologie, l’histoire, la futurologie, la santé, le droit et l’art..."

        L'art ? Si c'est la musique, sûrement pas Offenbach, dont le bicentenaire de la naissance donne lieu au minimum syndical de représentations. Pensez donc, l'opéra-bouffe ! En ces temps de fin du monde collapsiste, il n'y a qu'à l'Opéra du Rhin qu'ils ont osé Barkouf :

        La belle Hélène ? les rois remplis de vaillance, plis de vaillance, plis de vaillance Où ?

        La Vie Parisienne ? Je vais m'en fourrer, fourrer, fourrer jusque là. Où ?

         

      • Jeudi 27 Juin à 15:13

        @ Souris donc...!

        Le tout est de s'entendre sur le sens et le contenu de "Art" ou "art"...

        ...en musique ma première impression les voit se porter ponctuellement vers une certaine forme transgressive de musique "sacrée"

        ...en peinture (sic) ils doivent se tourner vers les œuvres (re-sic (très subjectif)) de l'artiste-écologiste Friedensreich Hundertwasser

         

    4
    Jeudi 27 Juin à 11:18
    Pangloss

    Dommage que mon commentaire qui exprimait mon désaccord avec les précédents soit passé à la trappe!

      • Jeudi 27 Juin à 15:27

        @ Pangloss...

        promis, juré, craché... croix de bois, croix de fer... je n'y suis pour rien...

        Un bug...?

        ...Voir les premiers commentaires sur cet article ?

         

    5
    Jeudi 27 Juin à 13:07
    Pangloss

    Alors, je vous remets ça:

    https://www.lesinrocks.com/2018/02/05/actualite/actualite/pourquoi-les-elites-de-la-tech-se-ruent-vers-la-nouvelle-zelande/

      • Jeudi 27 Juin à 15:59

        @ Pangloss...!

        Ç'aurait effectivement dommage de s'en priver...

        Ainsi, nos petits génies des nouvelles technologies, créatrices de problèmes en tous genres (inflation monétaire, chômage, pénuries diverses et variées, stress, etc... et donc violences et insécurité) et grandes destructrices de l'environnement par l'exploitation intensive de métaux rares, par les pollutions liées aux difficultés de recyclage des déchets toujours plus nombreux et toxiques s'en vont chez les bons sauvages leur pourrir la vie à leur tour... en laissant les pauvres couillons occidentaux se démerder comme ils pourront à coup de caillasses et de gourdins !

        Une information qu'il ne sert évidemment à rien de rapprocher de celle-ci: 

        La Nouvelle-Zélande : "meilleur" pays musulman du monde

         

        Selon "l’indice d’islamité", la Nouvelle-Zélande est le premier pays musulman du monde. C’est le pays qui incarne le mieux et le plus fidèlement les valeurs musulmanes. "L’indice d’islamité" permet d’évaluer quels pays mettent le mieux en pratique les enseignements du Coran et incarnent au plus près les valeurs de l’islam. Cette évaluation se fait au niveau de la société et non pas en se basant sur le comportement individuel des croyants uniquement. Selon le classement général de l’année 2018, la Nouvelle-Zélande est en tête, suivie de la Suède, des Pays-Bas, de l’Islande et de la Suisse.  (c'est certes connu, mais c'est les sites musulmans qui en parlent le mieux...)

        (La France, quant à elle, se place 24e...)

         

    6
    Jeudi 27 Juin à 15:32

    Bon..Il n'y a plus qu'aller faire la sieste...

      • Jeudi 27 Juin à 17:15

        @ Dr WO :

        Oui, mais où ?

        La Nouvelle-Zélande des  nouveaux Maîtres-du-Monde qu'évoquait Pangloss, c'est trop loin et y'a plein d e nouveaux arabes... (j'aime pas la nouveauté)

        Bugarach (vortex alchimiste) c'est quand-même un peu surfait mais de toute façon, on va encore avoir du mal à y trouver une place de parking...

         

    7
    panchovilla
    Jeudi 27 Juin à 16:04

    curieux que personne n'évoque jamais la principale cause de nos déboires : la démographie africaine.

    Si réchauffement climatique dû aux émissions de carbone il y a, c'est tout de même un paramètre à ne pas négliger.

    quoi qu'il en soit un peu d'optimisme est de rigueur. jean-marie Le Pen n'a-t-il pas déclaré : "un jour Monseigneur Ebola réglera tout ça"...? 

      • Jeudi 27 Juin à 21:14

        @ panchovilla

        Il y a heureusement de nombreuses personnalités qui lancent régulièrement des alertes à ce sujet, et pas seulement parmi les racistes-xénophobes et ras du front: la Fondation Robert Schumann qui "oeuvre en faveur de la construction européenne" en fait partie: Europe 2050: suicide démographique

        Le livre controversé bien que très modéré "La ruée vers l'Europe qui met l'accent, chiffres démographiques à l'appui, sur la hausse prévisible des flux de migrants sur les côtes européennes dans les décennies à venir... de Stephen Smith qui, bien qu'ayant travaillé pour les très "bien-pensant" Libé et Le Monde est présenté comme un militant d’extrême droite pour avoir dit "Jusqu’en 2050, l’Europe va s’africaniser, c’est inévitable..."

        Sans parler des inlassables croisades menées par des chroniqueurs comme Eric Zemmour ou les rares mais ardents opposants au "grand remplacement" et à la perte de l'identité des nations européennes tels que Renaud Camus et encore les nombreux blogs ou sites de la "fachosphère" bientôt tous sous surveillance gouvernementale pour "faire respecter la liberté d'expression" tout en luttant contre la haine (sauf celle à l'encontre de l'homme blanc)

        Mais la bataille est inégale face à la propagande officielle: "Une étude de l'institut National d'Etudes Démographiques publiée en septembre 2018 invalide les thèses alarmistes prédisant une Europe peuplée de 25% d'immigrés subsahariens" ("Vie Publique") et aux grands médias qui font l'opinion... "L'Europe de 2050 sera t-elle peuplée à 25% d'immigrés subsahariens ? la question, hier cantonnée à l’extrême-droite à trouvé d'autres porte-voix ("Le Monde") ou "La question de la migration, pourtant essentielle quand il s'agit d'évoquer l'avenir de l'Afrique, est bien souvent sujet à approximations et à l'utilisation tendancieuse des données démographiques.("Le Point")... des articles lus par des centaines de milliers de lecteurs, mais combien ont vu cette vidéo: "La preuve d'une 'africanisation" de la France"

         

         

        ...mais en attendant l’hypothétique monseigneur Ebola:

        ou même, simplement...

        N'est-ce pas ?

         

    8
    panchovilla
    Vendredi 28 Juin à 15:51

    pour enfoncer le clou :

    après avoir regardé le match Angleterre - Norvège (femmes) où 100 des norvégiennes ressemblaient à des Norvégienns et 80 % des Anglaises ressemblaient à des Anglaises, je suis passé sur le match Espagne - France (hommes) où 100 % des espagnols ressemblaient à des espagnols, et où 90 % des français ressemblaient à des africains.

    mais, me direz vous, s'ils sont là c'est qu'ils sont les meilleurs....encore raté : 4 à 1 pour l' Espagne;

     

      • Vendredi 28 Juin à 16:37

        @ panchovilla...

         

        ... pas de panique, bientôt 90% des français ressembleront à des africaines...

        ... mais seront toujours aussi... ouch !

         

    9
    Panchovilla
    Dimanche 30 Juin à 10:35
    Exact. Regardez dans l'équipe la compo probable pour 2021..sidérant...
      • Dimanche 30 Juin à 17:04

        @ Panchovilla...?



        ?

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :