• "- Choukrane à li counasses"

    Ça leur écorcherait la gueule, de dire "merci" ?

    On fait tout ce qu'ils demandent, et même plus,

    et ils nous envoient leurs disiquilibris jusque dans nos bras !

     

    "- Choukrane à li counasses"

     

    France: le film "L’Étoile de Noël" arrêté en pleine séance scolaire. (22/12/2017)

     

    Le film "L’Étoile de Noël" arrêté en pleine séance scolaire.     

     
     

    Une séance scolaire du film d'animation américain sur la nativité "L'Étoile de Noël" a été stoppée en pleine projection au cinéma Le Rio à Langon

    Le 13 décembre, un groupe scolaire de 83 écoliers du Langonnais assistait à une projection du film d’animation américain "L’Étoile de Noël" au cinéma Le Rio de Langon quand celle-ci a été interrompue à la demande des enseignantes.

    Elles se sont en effet aperçues qu’il y avait un problème de thématique et qu’il ne correspondait pas au choix qu’elles avaient fait.

    Il est vrai que le synopsis de ce film de Timothy Reckart parle avant tout d’une histoire d’animaux : "Un petit âne courageux, Bo, rêve d’une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure avec une brebis, une colombe, trois chameaux déjantés et des animaux de la ferme, très excentriques…"

    Mais on se rend compte au fil de l’histoire qu’il ne s’agit pas d’un film sur une légende de Noël mais sur l’histoire de la nativité, de la naissance de Jésus, du périple de Marie et Joseph jusqu’à Bethléem… Le film puise d’ailleurs son contenu dans les Évangiles, ce qui n’est pas laïque…

    "J’avoue que je n’avais pas vu le film avant, il vient d’un grand studio américain", reconnaît le responsable du Rio, Emmanuel Raymond, qui a remboursé la séance.

    Les écoliers sont retournés en classe et une autre séance de cinéma aura lieu l’an prochain.

     

     



    Choukrane à tous"On se rend compte au fil de l’histoire qu’il ne s’agit pas d’un film sur une légende de Noël mais sur l’histoire de la naissance de Jésus. Le film puise d’ailleurs son contenu dans les Évangiles, ce qui n’est pas laïque… "J’avoue que je n’avais pas vu le film avant", reconnaît le responsable du cinéma... Pas de panique, la séance a été remboursée, et les enfants pourront retourner au cinéma avec leur école dès 2018."

    Tout semble aller pour le mieux: le patron du cinéma s'excuse de projeter ce genre de film, que lui demander de plus ?... (faute avouée est à moitié pardonnée) !

     

    L'illustration de l'affiche du film est pourtant assez claire; ça parle de Noël, d’Étoile et on y voit un nouveau-né couché sur un lit de paille, entre un âne, un bœuf et des moutons... un "sacré" manque de culture générale, pour des prétendues enseignantes.

     

    Et puis, ces chères petites têtes (blondes ???) vont pouvoir se connecter avec leurs smartphone et visionner un porno... C'est quand-même plus "républicain"

     

    Mais pas que:

    Choukrane à tous

     

    Allemagne: une école annule la fête de Noël suite aux plaintes d’une élève musulmane qui protestait contre les chants chrétiens (20/12/2017)

    Choukrane à tous

     

    Danemark: une école primaire supprime toute référence à Noël pour ne pas déplaire aux enfants non-chrétiens. (13/12/2017)

    Choukrane à tous

     

    Belgique: Pour "décoloniser" le pays, un Saint-Nicolas femme et noir: "Queen Nikkolah" (23/12/2017)

    Choukrane à tous

     

    etc... etc...

     

     

     

     

    Et puis, ça, aussi:

    Choukrane à tous

     

     

     

     

     

    Tiens, au fait... un livre à bruler au plus vite:

    "La France n'a pas de racines chrétiennes"

    Paru en 2017 aux "Éditions Libertaires" et commis par un historien nommé Jean-Marc Schiappa, papa de la Marlène du même nom nom. Comme on se retrouve !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Moi, je me flinguerais !Têtes de... Turcs »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    jean-marc
    Samedi 23 Décembre 2017 à 21:52

    Puisque vous faites allusion à la Marlène,ses enfants seraient dans une école catholique!A vérifier.

      • Dimanche 24 Décembre 2017 à 11:55

        Effectivement, ça semble exact: c'est une info révélée par un ancien député socialiste qui avait précisé dans un tweet le nom de cette école catholique du Mans, lady Marlène s'est insurgée contre cette atteinte à la vie privée, son entourage a déclaré:

        "Une ligne rouge a été franchie. Jeter en pâture ses enfants en donnant le nom de leur école est odieux et inacceptable. Même la fachosphère n'est pas allé jusque-là. C'était une attaque coordonnée."

        "Marlène Schiappa et son mari étudient tous les recours possibles pour porter cette affaire devant la justice et que cette mise en danger de leurs enfants ne se reproduise pas"

        Ce qui n'a pas empêché cette maman soucieuse de l'avenir de ses filles de commettre des livres tels que "Osez l'amour des rondes" (jugé vulgaire et insultant par les féministes, par les grosses et par les grosses féministes, et "Osez les sexfriends", "Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours" ou "Les filles bien n'avalent pas", toutes œuvres à caractère... "érotique", et comme l'oubliable "Sexe, mensonges et banlieues chaudes" (extrait: Je glisse entre mes dents, à mi-voix:"Vas-y bouffe moi la chatte."  Il n'entend pas. Je réitère plus fort: "Bouffe-moi la chatte, Amaury!" Il s'exécute, ajoutant de la vigueur à ses mouvements de tête. Ses cheveux me chatouillent délicieusement le ventre, et comme il lèche un côté de mon sexe, je lui lance: "Applique-toi, bordel! Au centre ! Sans déborder!" Il lève un œil interrogateur, puis fait, la bouche pleine: "Oui, Maîtresse.".... à noter que l'héroïne de cette aventure sera nommée "conseillère spéciale à l'égalité des chances au palais de l’Élysée." (grâce à ses talents cachés ?) -selon l'Express du 07/07/2017-

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :