• Chez ces gens-là...

     

    Faut vous dire, Monsieur,

    que chez ces gens-là...

     

     

     

     

      Chez ces gens-là...  

    ATTENTION... il s'agit, ici, du "selfie" historique et original, pris par Macron lui-même,

    pour remercier toute l'équipe d'En Marche au lendemain de son élection (triomphale)

     

    voir aussi

    voir encore

     

    Chez ces gens-là...

     

     

    ...on complote et on dissimule en laissant croire qu'un petit quart de électeurs, parmi les moins désenchantés et les plus manipulables par les médias, aurait donné carte blanche à un banquier inconnu mais disposant de moyens matériels, humains et publicitaires ou de désinformation jamais égalés dans le passé, et à sa horde de députés prétentieux mais incompétents, pour démolir la culture nationale et occidentale dans sa totalité, alors qu'on n'est qu'un larbin de financiers cosmopolites et insatiables.

     voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait mine de caresser les catholiques dans le sens du poil pour paraitre juste et équitable et on blasphème en prétendant vouloir recréer des liens que la loi de 1905 réprouve entre une république franc-maçonne de la "Fraternité Verte" et une église catholique paganisée depuis des décennies et offerte comme une putain babylonienne apocalyptique,  tout en n'oubliant pas de lui conseiller d'adopter une compréhension bienveillante envers les assassins qui égorgent les curés, les gendarmes et l'ensemble des mécréants de la planète

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des petites gens qui ne sont rien, sauf parfois illettrés, alcooliques, fainéants et/ou cyniques, en leur débitant laborieusement mais avec un effort professoralement méprisant de vagues bilans et de vagues projets, face au plus populaire (ou "populiste" ???) des journalistes de l'audio-visuel (mais, malheureusement pour lui, mâle, blanc et de plus de 50 ans), en direct depuis la salle de classe d'une école maternelle perdue à Berd'huis, au fin-fond des "territoires", un "reflet des communes françaises", avec une  morgue hautaine que même le président pétaino-socialiste de 1981, ni aucun de ses successeurs, bling-bling ou culbuto n'aurait pas osé afficher.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait popot dans la colotte quand il s'agit de ne pas céder à quelques pouilleux ayant spolié des terres, alors que le premier cul-terreux venu les aurait foutus dehors à coups de fourches et de pieds au cul, ou ayant "libéré" des universités où ils se savent d'instinct incapables d'apprendre et de retenir la moindre chose, tout en se prenant pour des intellectuels de B.D., révolutionnaires engagés, responsables et citoyens... mais "en-même-temps"™, "on" souille son calbar de plaisir et de joie en envoyant des missiles sur le principal opposant chrétien à l'état islamique, une décision illégitime et illégale prise en dépit de toutes les règles de droit international

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on euthanasie hypocritement les vieux, les retraités "privilégiés" qui "ont connu les trente glorieuses", qui "sont plus nombreux que jamais" et qui "vivent de plus en plus longtemps", alors qu'il serait si simple et plus direct d'appliquer franchement l'une des recommandations de la résolution de l'O.N.U. concernant les populations "en déclin et vieillissantes"::

    Les nouveaux défis posés par des populations en déclin et vieillissantes exigeront le réexamen fondamental de beaucoup de politiques et de programmes établis, avec une perspective à long terme. Les questions cruciales qu’il faut examiner comprennent: (a) les ages appropriés pour la retraite; (b) les niveaux, types et natures des prestations de retraite et de soins de santé pour les personnes âgées; (c) la participation à l’activité économique; (d) les montants des contributions des travailleurs et des employeurs pour financer les retraites et soins de santé des retraités; et (d) les politiques et programmes ayant trait aux migrations internationales, en particulier aux migrations de remplacement et à l’intégration de grands nombres d’immigrants récents et de leurs descendants.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et/ Chez ces "Môsieu-Le-Président" là, On déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et instruits et cultivés (le théâtre Chaillot, pour eux... pas l'Odéon trop prolétaire, ni populaire théâtre du Rond-Point...), et On les prend pour des quiches

    • en  ne faisant pas ce qu'On pense, en ne pensant pas ce qu'On dit, et en ne disant pas ce qu'On  fait (et réciproquement) -sauf "penser printemps"- par exemple prétendre vouloir assurer l'"Ordre Républicain", tout en laissant les zadistes se réinstaller dans leur zaderie ou en annulant les examens pour ne pas se mettre à dos les occupants des universités libérées...
    • en niquant (façon de parler) tous les efforts continus de sa secrétaire alégalitéfamom: quand On invite trois journalistes, trois mâles et qu'On fait une vague allusion à leurs "confrères féminines" ..
    • en agressant ceux qui croient entrevoir une... "coagulation de mécontentements" (??!!!),
    • etc...

    Pour résumer: "On a essayé de dérouler une pensée pédagogue, mais On n’a pas pu rentrer dans le fond des sujets"

    C'est ballot.

    • Sans compter qu'On avait promis la discrétion et la rareté de La Parole Présidentielle, si précieuse... mais en une semaine, On a cumulé autant d'heures de one man show que durant toute la première année du quinquennat! (sans compter le rôle et  l'interprétation magistrale de Pierre, dans "Pierre et le loup")

    Mais je n'en sais pas plus: c'est le soir ou ma télé est tombée en panne; j'ai regardé un vieux film comique que j'avais enregistré il y a quelques temps...

    je vous propose de le voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     Hé oui, Madame... Y a pas que des lumières...regardez autour de vous, sinon vous pouvez voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    Et puis, y'a l'épouse... l'épouse qui pourrait être la maman, mais qui s'attife et se bichonne comme si elle était la fille, et que même les favorites et les concubines des précédents squatteurs du palais élyséens paraissaient de pures et angéliques nymphettes, mais qu'on écoute toujours ce que ses vieilles ambitions commandent...

     

     

     

     

     

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    On aurait, parfois, presque envie de rejoindre, dans la rue, ces énergumènes ringards et défoncés qui vont jusqu'à bruler l’effigie de "ce gens-là"... Mais il est tard, Monsieur...

    Faut que je rentre chez moi....

     (y a un film historique à la télé)

       voir aussi

     

     

    « Allahu Akbar (version musicale)et moi, je m'enfuifuy, je m'enfuyais »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Avril à 17:17

    Hélas! tout cela est exact! et à Nantes, où a été brûlé l'effigie   de cet homme-là, il y a des bagarres tous les jours, on casse et on brûle, quad ce ne sont pas les cheminots en colère ou les gens de méchancon, se sont les zadistes qui descendent de leur campagne pour finir le travail.

    La vieille Trogneux elle s'en fout puisqu'elle elle s'en met plein les poches pendant que le petit se balade...

    2
    Mardi 17 Avril à 19:00

    Charge tous azimuts. Si Macron est là c'est parce que les autres étaient mauvais.

      • Mardi 17 Avril à 20:25

        On peut voir ça comme ça...

        Mais, dans un autre genre d'idées, je ne suis pas certain que si certains Prix Goncourt, ou certains Césars du Cinéma, ou certains acteurs... chanteurs... sportifs... journalistes...etc... "préférés des français" sont là, c'est parce-que les autres étaient moins bons ?

        ...même s'ils étaient exagérément top nombreux ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :