• ça va t'y mieux que sans l'dire ?

    Cinoque ou cynique ?

    On entend dire, assez régulièrement, qu'Emmanuel Macron serait un pitoyable président de la République, au vu de son comportement immature et schizophrène et d'une incompétence, au mieux juvénile pour ne pas dire pathologique...

    Mais, si tout était parfaitement maitrisé:

    Le mépris des classes moyennes, de ceux qui ne sont rien: un mépris de classe, "ordinaire et normal" de la part de quelques parvenus égoïstes... ou le désir de les pousser, à force de mécontentements et de vexations (déni de la culture et des racines, immigration imposée, multiplication des taxes, accroissement de l'insécurité, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des services publics) vers les partis extrémistes dont il sera [peut-être ?] facile de se (re)débarrasser le moment (re)venu, pour la plus grande gloire du monde nouveau ?

    Le risque politique est minime, les partis "de gouvernement" étant définitivement hors-jeu depuis que leurs élites ont rejoint LaREM, ministres et secrétaires d'état, tout content de servir enfin un maitre exposant fièrement son cynisme et son hypocrisie et l'Assemblée étant verrouillée par une foule d'incapables n'ayant jamais lu un seul petit articulet d'"instruction civique", inaptes au moindre poste de secrétaire de mairie, simples figurants gonflés d'une importance et de responsabilités qu'en fait ils n'ont pas... à demi illettrés, fainéants ou alcooliques comme leurs électeurs (qui ne sont rien !), sortis d'un juste anonymat pour mieux servir le prince à qui ils doivent tout, fidèles jusqu'au sacrifice malgré ses reniements, ses mises au point et ses démentis successifs...

    L'arrogance envers les "petits" élus locaux, maires des petites communes rurales en particulier (et aussi des présidents d'associations locales difficilement contrôlables): désintérêt parisiano-parisien pour la France "périphérique"... ou volonté cachée de les dégouter de leur fonction jusqu'au découragement et à l'abandon, et en profiter pour imposer des communautés de communes contre le souhait des intéressés, et/ou en confier la gestion à des technocrates gérants de tutelle désignés par un préfet, lui-même aux ordres?

    La dégradation programmée des services publics dits "de proximité" (pléonasme ?) et des transports en commun ajoutée au rançonnement des automobilistes n'a peut-être pas d'autres objectifs. Sauf celui de faire de la place pour les migrants clandestins soucieux de nous apporter leur richesse, leurs mœurs, leurs coutumes et leurs lois.

    Une fête de la musique scandaleuse en compagnie de noirs, pédés et camés dans la grande cour de déshonneur du Palais de l'Élysée... des danseuses en string, le soir de son avènement devant la pyramide du Louvre, quelques minutes avant son intronisation solennelle (authentique)... un garde du corps et homme à vraiment tout faire sans compter le reste et plus si affinité, découvert au hasard d'un matraquage sauvage, mais dont un secret d'état/secret défense en a fait un quidam ordinaire et en-même-temps™ une barbouze indispensable, dans tous les domaines, à la république française et au couple présidentiel... etc...: maladresses, erreurs de comm'... ou signaux subliminaux envoyés aux français incapables de décoder la "pensée complexe" du premier de la classe: "Je vous emmerde tous... Vous m'avez élu... alors, regardez ce que j'en fais de votre République et de votre pays de populistes nauséabonds... Si vous n'avez toujours pas compris, regardez encore une fois la photo de mes jeunes ami·e·s des Antilles qui vous suggèrent de retourner vous le faire mettre, avec mon consentement et mon contentement bienveillant". avec l'avantage collatéral non négligeable de faire le Jeu des Extrêmes, c'est encore ça de pris pour la prochaine simulation officielle de Consultation Électorale du Peuple de France (dans sa Diversité).

    ... "le peuple de France dans sa diversité..." il faut entendre (en-même-temps™) les premiers de chaque cordée et éventuellement les seconds, et aussi tous ces nouveaux venus qui n'hésitent pas à braver la mort pour nous apporter le renouveau, d'un point de vue "économique, culturel et social" (E. Macron, le 28 février 2017) -voire, à terme, religieux et législatif-, en échange d'Aide Médicale, d'Allocations Familiales et autres cadeaux de bienvenue...  à l'exclusion de ces petits propriétaires, blancs, hétérosexuels, et vaguement catho., attachés à leur minable pavillon de banlieue à leur vieux chien sans pedigree, à leur bagnole puante et brinqueballante, à leurs congés payés et à leurs Gitanes maïs.

    Sans parler, bien sur, d'autres petites réformettes jugées maladroites ou malvenues:

    La "réforme territoriale" (un peu antérieure aux réformes macroniennes mais s'inscrivant par anticipation dans le même processus) et les nouvelles limites et appellations des régions: une occasion prétendument et initialement destinée à faire des économies, mais superbement ratée de ce point de vue,.. ou le désir de casser le tissu social, historique et culturel des "territoires" tout en effectuant un grossier et flagrant essai de découpage électoral qui pourra toujours servir ?

    Mais ne nous plaignons pas trop... dans une grande majorité des cas, c'est une "consultation citoyenne" qui a permis à ces régions de trouver leur nouveau nom. (Ce qui, à la limite, donne raison aux casseurs du patrimoine: accepter un "Grand-Est" qui vient presque jusqu'à Provins ou une "″Nouvelle″ Aquitaine" qui englobe Niort, Poitiers et Brive-la-Gaillarde et Bayonne -par exemple- qui ne semblent pas posséder la même identité géographique, ni sembler devoir affronter les mêmes problèmes structurels ou logistiques appelant les mêmes solutions, sociales ou technologiques, ils auraient eu tort de se gêner; j'espère au moins que ça les a fait un peu rigoler ...)

    La mise au pas de ce qui reste de presse indépendante par l'adoption d'une "loi contre les fausses informations et la manipulation de l'opinion publique". En période électorale seulement... Selon Mounir Mahjoubi, inventeur du Camembert à languette et secrétaire d'état au numérique. Qui n'a pas du lire l'article en question qui prévoit que les opérateurs de plate-forme en ligne doivent mettre à tout instant des "outils de signalement" permettant de "dénoncer" (!) toute fausse (?) information qui "porte atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, dans le fonctionnement régulier de ses institutions" et que les mêmes opérateurs doivent être, à tout moment, capables de renseigner sur les origines des visiteurs de leur plate-forme (abonnement, accès direct ou moteur de recherche, etc...), et surtout de désigner "un représentant légal exerçant les fonctions d’interlocuteur référent sur le territoire français (certainement avec le gouvernement, même si cela n'est pas explicitement précisé)" ... Ou interdiction programmée et progressive des médias non-gouvernementaux et/ou trop ouverts à l'investigation et à la liberté d'expression, essentiellement sur le web (pour les chaines télé, c'est fait depuis longtemps et ça marche assez bien; merci)?

    Bien entendu... le fait d'expliquer aux retraités qui se sont saignés pour offrir à leurs enfants et petits-enfants une situation dont ils ne pourront jamais tirer parti pour trouver un travail qui n'existe pas, qu'ils doivent fournir un dernier effort financier pour pouvoir payer leurs allocations chômage... le fait d'affirmer qu'en taxant encore et encore l'automobiliste français, les brillants  écologistes hexagonaux vont stopper le réchauffement climatique planétaire... le fait de vouloir faire passer un travailleur excédé venu manifester pour tenter de défendre un peu son bifteck  hebdomadaire pour un allié objectif du terrorisme international et un suppôt de la "peste brune"... ne sont pas des "fausses informations". Puisque "officielles"...

    C'est vrai que certains journalistes n'hésitent pas à enjoliver une vérité qui se voudrait véritablement vraie et acceptée, comme le fait de "changer le prénom" des auteurs de certains crimes et délits, ou de constater avec un semblant d'impartialité que (j'exagère à peine) "pour la 172ème fois consécutive en trois semaines, la côte d'Amourrr de Monsieur le Président de La République baisse de 12 points, la ramenant à seulement 38% de satisfaits"

    Et bien sur...

    La "réforme constitutionnelle": une façon de "faire évoluer intelligemment" le microcosme politique français... ou une tentative à peine dissimulée de réduire la représentativité nationale en réduisant le nombre de députés et de sénateurs (ou en supprimant carrément ces derniers), en autorisant le Président à assister et participer aux débats parlementaires, en changeant les règles d'appartenance au Conseil Constitutionnel, en supprimant la Cour de Justice de la République, etc...

    ... en donnant les pleins pouvoirs, quoi... pour dire les choses clairement, au chef de l'État actuel, avant les prochaines élections présidentielles où il sera le seul candidat auto-qualifié de "crédible" (si elles ne sont pas annulées ou reportées pour ne pas porter préjudice à un ordre public chancelant.)

    ça va t'y mieux que sans l'dire ?

     

    Mise à jour:

    Certains semblent croire que le mouvement des "Gilets Jaunes" pourrait, par son ampleur et son originalité, marquer le début du commencement de la fin de ce régime, sa "phase ultime"...

    Si ils veulent... Pourquoi pas ?

    Je pense que certains peuvent croire que le flot des migrants clandestin va bientôt se tarir... que l'islam "de France" va cesser sa progression numérique et idéologique... 

    Si ils le peuvent... Pourquoi pas ?

    On peut aussi imaginer, tant qu'on y est, que le couple présidentiel, comme on dit, va organiser un Noël Minuit Chrétien dans la cour d'honneur du palais de l'Élysée, avec Crèche géante, chœurs grégoriens et Petits Chanteurs à la Croix de Bois...

     

    « Assalamu alaykum, bordel...[sans titre] (j'ai rien trouvé...) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Novembre à 17:52
    Pangloss

    C'est vrai, il est difficile d'accuser Macron d'incompétence et de dire ce qu'il ne sait pas ce qu'il fait. Quand on regarde l'ensemble de ce qu'il a fait et veut faire, on constate qu'il s'agit d'une politique cohérente fondée sur une idéologie à tendance totalitaire. Que notre président soit à ce point psychorigide rend la chose encore plus inquiétante.

      • Lundi 26 Novembre à 19:59

        "tendance totalitaire", c'est le moins qu'on puise dire sans être poursuivi pour insulte au chef de l'état, ou pour divulgation d'information classée secret défense !

         

        "tendance totalitaire", comme ces fake-news infox que BFM diffuse impunément, et que même Libé se sent obligé de démentir !  

         

        Un... "journaliste" (?) pose devant une zone entièrement (et très soigneusement) dépavée sur plusieurs centaines de mètres sur l'avenue des Champs-Elysées en affirmant que ces centaines de pavés ont été jetés sur les forces de l'ordre et sur les vitrines des magasins... Avant de reconnaître, contraint et forcé, une "absence d'infaillibilité" et qu'il s'agissait d'une zone de travaux pour réaliser une piste cyclable, pourtant reconnaissable aux plots de chantier en béton qui la délimitent (même pour un... "journaliste" (?) de BFM !)

         

        Une image, diffusée opportunément sans le son qui aurait pu dissiper tous les doutes : "Un gilet jaune a-t-il fait un salut nazi sur les Champs-Élysées ?"... c'est en tous cas ce que confirme Naïma Moutchou, rapporteuse de la loi contre la manipulation de l’information: "Paris 1940 ? Non , Paris 2018... honte à ceux qui piétinent ainsi la république, qu'il sachent que leurs manœuvres n'y changera rien... " : il s'agissait d'un banal salut romain "ave Macron (morituri te salutant ?)", comme le prouve la bande son retrouvée et les spécialistes de la lecture sur les lèvres...

         

        On se sent vraiment revenu aux heures les plus sombres de notre histoire et, en même temps, bien qu'aucun "activiste de l'ultra-droite" n'ait été interpelé et encore moins placé en garde à vue, il est largement question de dissoudre les mouvements qualifiés comme tels, sans preuve autre que les approximations, les insultes et l'ignorance crasse (réelle ou feinte) de l'histoire et des mouvements sociaux de Castaner et de Darmanin (mais qu'est-ce qu'il fout là, çui-là...?)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :