• Ça se complique.

     

    Ça se complique, mais...

    y'a des choses, à force, on finit par s'y faire...

    Les mœurs évoluent. Et Plus personne n'est choqué, en 2018 de notre ère, par les trans-genres, par exemple, qui comme nous en informe (à peu de chose près) wiki sont des personnes normales, tout comme les cis-genres, mais dont "l'identité de genre diffère du sexe assigné à la naissance", et qu'il ne faut pas confondre avec les travelos. L'exemple le plus parfait en est le célèbre et non-binaire Arnaud Gauthier-Fawas qui n'a rien d'un pédé.

     

    "Je ne sais pas ce qui vous fait dire que je suis un homme mais je ne suis pas un homme..."

    "Je suis non binaire, donc ni masculin ni féminin."

    Il semblerait que bien d'autres évènements aussi rigolos soient en voie de banalisation. Aux États-Unis, une femme trans-genre ( donc né ou née ou né·e homme) aurait allaité son bébé avec des vrais seins et du lait pratiquement bio... Je crois aussi, en parlant de ça, me souvenir d'avoir lu quelque-part les aventures d'une famille dont tous les membres ont trans-genré presque simultanément: le "papa" devenant une "maman" pendant que la "maman" se métamorphosait en "papa" (d'où l'avantage de "parent 1" et "parent 2" -et/ou "3" ?- réflexion faite !) tandis que le petit John se réveillait dans le corps de sa sœurette "Mary" (en tout bien toute horreur) et vice-verso (les prénoms ont été changés et échangés). Ou alors, j'ai confondu avec ça...

     

    Plus récemment on a assisté à une arrivée massive de trans-raciaux qui, comme wiki à qui je n'ai rien demandé ne le dit pas, sont certainement des personnes dont la race la couleur de peau ressentie diffère de la couleur de peau assignée (par qui ?) à la naissance et sans vouloir en changer véritablement (ça doit être onéreux, long et douloureux et pas encore pris en charge) déclarent l'avoir fait mentalement, spychologiquement et virtuellement. A ne pas confondre avec les black-faced qui font ça pour se moquer, eux font ça par amour et par respect pour la race les personnes racisées prises comme modèle. Ou par excès de repentance et de mortification. Ou dans un but ou un buz un peu réseau-socialisé sur le web. Ou pour montrer à quel point elles ne sont pas racistes, puisqu'elles n'hésitent pas à s'abaisser à de telles conditions physiologiques, et donc intellectuelles qui vont avec.

                                    Ça se complique.       

    Croyant bien faire, une journaliste hongroise blanche grimée en négresses de différentes ethnies

    aurait provoqué une levée de protestations dans toute l'Afrique...

    Ce qui prouve bien qu'ils ne comprennent rien à notre compassion envers eux, ces gens-là.

    Ou parce-que c'est la mode dans certains milieux. Ou par clonerie pure (?) et simple (?)

     

    A noter que la transgenritude n'exclut pas la transracialité et inversement:

    "Adam Wheeler est né homme, blanc et américain, or ce n’est pas du tout comme cela qu’il se voit. D’ailleurs, il a révélé à ses parents qu’il était transsexuel et qu'il voulait changer de sexe. Mais il leur cache encore une chose : Adam, qui souhaite désormais qu’on l’appelle Ja Du, va plus loin dans son désir de transformation. Comme il l'a expliqué à la chaîne WTSP mi-novembre, Ja Du se définit comme "transracial" : il estime que sa couleur de peau n’est pas la bonne et souhaite en changer. Pour lui, il n’est pas blanc mais d’origine philippine." 

     

    Mais il y a encore plus nouveau et, partant, un peu plus inattendu:

    Emile Ratelband, un brave et tranquille habitant des Pays-bas fait actuellement figure de pionnier de la trans-quelquechose. Ce monsieur, comme wiki ne le dit pas encore, serait une personne dont "l'âge réel de l'état-civil ne correspond pas, mais pas du tout, avec l'âge de ses artères et son âge ressenti": ses papiers officiels lui prêtent et l'obligent à accepter 69 ans au compteur, il attaque en justice pour qu'on ne lui en alloue que 49 afin de ne plus être "discriminé sur le marché du travail et de l'amour" et de ne plus percevoir son minimum vieillesse (qu'il a fini par accepter par esprit de bonne volonté et d'apaisement). Avec une certaine logique, il argumente qu'on peut changer de tout, d'adresse, de sexe, de nom, de travail, d'opinion politique et de Kelton, alors pourquoi pas de date de naissance, il possède dans son dossier un certificat médical rédigé pour valoir ce que de droit estimant qu'il présente un état de santé générale voisin de celui d'un homme de 20 ans plus jeune.

    Ça se complique.

    explications du GaBuZoMeu (vidéo)

     

    Ceci dit, en dehors de tout jugement moral ou philosophique, je plains un peu les D.R.H. de toutes les entreprises ou sociétés publiques ou privées à qui on demande de placardiser les hommes blancs, hétérosexuels et de plus de 50 ans: ça se compliquerait méchamment pour eux si le vieil Éric arrivait soudain devant eux métamorphosé·e en jeune et jolie Fatoumata ?

     Ça se complique.     Ça se complique.

    "Vous n'allez pas mett'e à la po'te une pauv'e femme sans wessou'ces, pwésentement ? Wacistes, va..."

     

    PS:  par respect pour leur vie privée, mais aussi pour la paix de mon âme et par prudence envers mon hypertension artérielle, je n'ai pas osé faire de recherches internet pour savoir si les végans et les antispécistes comme-on-dit ressentaient plus qu'une empathie platonique et désintéressée envers les animaux ou si il y avait parfois une sorte d'identification passionnelle entre l'espèce rêvée (veau, vache, cochon, couvée, etc...) mais différente de l'espèce assignée à la naissance par des parents bêtement humains ?

    Ça se complique.

    "bêtement humain"... c'est rigolo, hein, Marguerite...?

     

     

     

    intello  

     

     

    « Macron, Emmanuel (question sur)Assalamu alaykum, bordel... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Novembre 2018 à 11:44
    Pangloss

    Pour garder toutes mes chances avec le beau sexe genre (je garde mon statut d'hétérosexuel), je vais moi aussi non seulement demander que mon état-civil me rajeunisse d'une bonne cinquantaine d'années mais aussi que les cheveux qui me restent ne soient plus blancs mais blonds, que ma taille soit augmentée de quelques centimètres et qu'à signes particuliers, la rubrique indique "abdominaux en plaquettes de chocolat". Y a pas d'raison.

      • Lundi 19 Novembre 2018 à 15:17

        Ça, ça ne passera jamais.

        Un géant blond, séduisant, jeune et athlétique... ça rappellerait trop les heures les plus sombres de notre histoire.

        Personne n'acceptera jamais de cautionner une chose pareille. A moins de tenter sa chance en Autriche ou en Hongrie, voire en Italie (c'est peut-être plus proche et plus pratique pour vous) par exemple, ou de façon plus générale dans les pays de lépreux d'Europe de l'est.

        Sinon, ça risque de vous coûter cher, au sens réel comme au sens figuré...

        Mais, bon, si c'est votre choix, je n'insiste pas...

        je n'insiste pas...

         

      • Souris donc
        Lundi 19 Novembre 2018 à 16:45

        Et, comme dit Jamel Debbouze, changer d'un état à un autre qui n'a rien à voir, c'est passer du Coca light.

      • Lundi 19 Novembre 2018 à 22:51

        Là aussi, on finit par s'y faire...

         

         

         

    2
    Souris donc
    Lundi 19 Novembre 2018 à 11:46

    Par pitié, Bedeau, rendez-nous quelques images des foules en gilet jaune des classes moyennes franchouilles qui fument des clopes et roulent au diesel, qu'on se repose les yeux.

      • Lundi 19 Novembre 2018 à 15:20

        J'ai mieux que quelques images de manifestations dont un éminent spécialiste macronien, monsieur Cohn-Bendit, qui comprend la colère des participants, affirme qu'il ne faut pas en exagérer l'importance car elles ne représentent absolument pas le peuple révolutionnaire, mais n'est que l'expression très marginale de quelques ras-le-bol partisans et hétérogènes et difficilement fédérables qui, de plus n'ont pas de leader déclaré, reconnu et charismatique comme ça devrait être normalement.

         

        j'ai mieux...

        ça... (224 pages, à partir de 17 €)

        Et si vous alliez à la découverte de la France " d'en bas " ? Si vous exploriez la France profonde ? Coutumes locales, habitudes vestimentaires, traditions alimentaires (la tête de veau ou le saucisson dégusté sur le zinc à l'heure de l'apéro au pastis) et hauts lieux à visiter : vous découvrirez la "vraie" France pour le meilleur... et pour le pire ! A la fois guide de voyage et petite encyclopédie culturelle, ce livre vous aidera à survivre à un éventuel voyage en " terre inconnue " et à réussir un séjour parfait à Trifouillis ou à Clochemerle. Sans oublier l'essentiel de la culture franchouillarde : les films à voir (de La cuisine au beurre à Bienvenue chez les Ch'tis), les intellectuels à vénérer (de Fernand Reynaud à Patrick Sébastien), le vocabulaire pour se débrouiller en toutes circonstances (bidasse, calendos, deuch, p'tite dame, turbin, etc.). Un véritable guide de survie indispensable dans la France profonde !

         

    3
    Lundi 19 Novembre 2018 à 16:48

    Peut-on être admis comme intelligent quand on est idiot ?

      • kobus van cleef
        Lundi 19 Novembre 2018 à 18:21

        non,ça ,ça marche pas

        crétin je suis, crétin je reste

        dommage

    4
    Lundi 19 Novembre 2018 à 21:32

    On peut être idiot ou crétin, le rester et ne pas en avoir conscience ou en être fier, mais en-même-temps, être admis comme intelligent ou supposé tel: la "discrimination positive" sert à ça, le type même d'idée qui se veut généreuse envers nos frères les plus défavorisés intellectuellement en leur accordant une chance imméritée et parfois humiliante pour les bénéficiaires, tout en étant dangereuse pour la démocratie en renforçant chez les mêmes le sentiment de communautarisme et de victimisation (et un sentiment d'injustice sociale chez les autres) et en diminuant le niveau moyen de compétence chez l'ensemble des personnes concernées dans tous les domaines où elle s'applique..

                                                               (classique, mais explicite...)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :