• [Ça, c'est fait...]

    Le parquet de Paris ouvre une enquête contre Éric Zemmour

    L’enquête ouverte par le parquet de Paris pour "injures publiques en raison de l'origine ou de l'appartenance ou de la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence, à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" porte sur les propos tenus par le polémiste sur l’immigration et l’islam lors de la Convention de la droite :

    Une enquête qui répond aux souhaits du 1er ministre... aux espérances de la "société des journalistes" de LCI, de CNews, du Figaro... à la volonté de SOS-racisme... à l'attente des journaleux de Libé.(qui n'avaient vu jusque-là qu'un "discours de soulard en bout de table")... aux vœux des "chroniqueurs(-humoristes)" de France-Inter et de Canal+... en fait, aux exigences des quelques dizaines de personnes qui font l'opinion et d'une poignée d'aigri(e)s qui aimeraient bien la faire, des inévitables BHL ou Victorovitch, à l'improbable François Hollande...

    "Nous vivons sous le règne d’un nouveau pacte germano-soviétique. Nos deux totalitarismes s’allient pour nous détruire, avant de s’entre-déchirer ensuite. […] Au libéralisme droits-de-l’hommiste les métropoles ; à l’islam les banlieues."

    "Dans la rue, les femmes voilées et les hommes en djellabas sont une propagande par le fait. Une islamisation de la rue, comme les uniformes d’une armée d’occupation rappellent aux vaincus leur soumission. Au triptyque d’antan "immigration, intégration, assimilation", s’est substitué "invasion, colonisation, occupation"

    "Quant à l’islam, nous avons l’embarras du choix. Dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam. [...] Et personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam. A la limite, beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu : "Bien sûr, disaient-ils, le nazisme est parfois un peu raide et intolérant, mais de là à le comparer à l’islam…" "

    "En France, comme dans toute l'Europe, tous nos problèmes sont aggravés par l'immigration: école, logements, chômage, déficit sociaux, ordre public, prisons [...] et tous nos problèmes aggravés par l'immigration sont aggravés par l'islam. C'est la double peine."

    "L'Etat français est devenu l’arme de destruction de la nation et de l’asservissement de son peuple, du remplacement de son peuple par un autre peuple, une autre civilisation [...]. Entre "vivre" et "vivre ensemble", il faut choisir."

    "La question qui se pose à nous est la suivante : les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres, ou bien se battre pour leur libération  ? "

     

    Réponse des éditorialistes du Monde : "A son projet de guerre civile, de banalisation du racisme et de destruction des acquis de l’après-1945 – le refus de toute discrimination, l’unicité de l’humanité –, il faut opposer non pas des leçons de morale ou des anathèmes mais une alternative : une France fière d’attirer depuis des siècles des travailleurs étrangers et des persécutés, un pays riche de la diversité de ses cultures, à l’avant-garde de la défense de l’universalité des droits humains."

     

     

    « ... et copieuse, en plus ?[Des manteaux de toge fine] »

    Tags Tags : , , , ,