• C'était mieux avant...

         
     

    Même “avant”, on disait déjà que c’était mieux avant... et ça fait quelques millénaires que ça dure, je sais... mais

    Au cours des derniers siècles, les nations d’Europe et d’Amérique du Nord dominèrent la terre et exportèrent leur culture "chrétienne" dans le monde entier. Mais au cours des dernières années – et plus particulièrement en ce 21ème siècle – ces pays autrefois puissants ont commencé à imploser . Ces nations qui avaient pris pour acquis une culture, une histoire et des valeurs communes doivent faire face à des vagues massives d’immigrés qui apportent leurs propres idées et coutumes, et remettent en question celles de leurs pays d’accueil. Cette tendance est en pleine ex­pansion dans toute l’Europe et les Amériques.

    Le philosophe George Santayana a dit : "Ceux qui ne tirent pas les leçons de l’Histoire les répètent". Au­jourd’hui, la plupart des gens voient les événements qui causent les problèmes, mais rares sont ceux qui ont une vision globale de la situation. Il y a plus de 200 ans, le célèbre historien anglais Edward Gibbon soulignait les principales causes de la chute de l’ancien Empire romain : l’amour du luxe, un fossé croissant entre les riches et les pauvres, une obsession pour le sexe, une volonté accrue de bénéficier d’aides financières gouvernementales et de vivre aux frais de l’État. Au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, ce même phénomène est devenu de plus en plus visible parmi les nations occidentales.

    Les nations occidentales historiquement chrétiennes doivent faire face à des menaces croissantes venant de l’in­térieur et de l’extérieur. Pendant plus d’un siècle, la menace laïque de l’intérieur fut écartée par les valeurs bibliques fondamentales, mais au cours des dernières décennies cette attaque réussit particulièrement bien parmi les intellectuels et les universitaires. Huntington affirme que ce rejet "signifie la fin des États-Unis d’Amérique comme nous les connaissons. Cela indique également la fin de la civilisa­tion occidentale". Malheureusement, très peu de gens aujourd’hui semblent saisir cette réalité !

    La civilisation occidentale est aussi confrontée à des menaces extérieures qui mettent en péril sa survie et à sa prédominance. L’un des défis majeurs est la réémergence de l’islam comme une force à prendre en compte. L’objec­tif affiché de nombreux islamistes radicaux est la destruc­tion de l’Occident "chrétien" corrompu et l’établisse­ment d’un califat basé sur le Coran et la charia. Cela pose un défi direct aux concepts fondamentaux de la civilisa­tion occidentale. Les musulmans accusent les juifs et les chrétiens d’avoir "corrompu" les Écritures que Dieu leur avait données à l’origine. L’islam considère Jésus-Christ comme un prophète, et non comme le Fils de Dieu. Les partisans de la charia rejettent le gouvernement démocra­tique qui permet de passer outre les traditions ancestrales des juristes musulmans. Selon la loi islamique stricte, les non-croyants qui ne se convertissent pas à l’islam doivent payer le prix fort en se contentant d’un statut de seconde classe dans la société, ou faire face à la mort.

    d'après un long article trouvé sur un site catholique peut-être légèrement traditionaliste...

     

    Un exemple d'actualité d'une triste banalité

    Noël approche. Dans les écoles, la fête a perdu son lustre. On n’enseigne plus de chants qui célèbrent la nativité, le "petit Jésus" a disparu avec les crèches, les sapins ne scintillent plus. Il s’agit de signes religieux, mais aussi d’un patrimoine qui s’efface silencieusement sous l'influence d'un islam expansionniste soutenu par des laïcards "libres-penseurs" complices... 

     

     
        C'était mieux, avant... (enfin je crois)  

     

    "Mon beau sapin"                

             

    Je retire ce que j'ai dit

     

    Je retire ce que j'ai dit

     

    Je retire ce que j'ai dit

             
                   

     "Petit Papa Noël" par "les Petits Chanteurs à la Croix de Bois"

             
             

    Je retire ce que j'ai dit

     

      Je retire ce que j'ai dit  

    Je retire ce que j'ai dit

             

     

    "Les anges dans nos campagnes" par " LE CHORAL ARMENTIEROIS "                 

    C'étai mieux avant

      Parce-que, maintenant...
       

     

     

     

    التشهد للشيخ علي عبد الرحمن علي

     

    Souhaiter "Joyeux Noël" revient à commettre un péché plus grave que le meurtre, selon ce cheikh basé en Arabie saoudite: "Vous ne pouvez pas dire 'Joyeux Noël'. Pas de "Joyeux Noël"! Ça ne fait pas partie de notre religion. Point final. Dire "Joyeux Noël" revient à dire: "Félicitations pour votre fausse religion!", "Félicitations pour votre fausse compréhension de la vie!". Vous les félicitez de commettre l'un des plus grands péchés de Shirk (l'association). Et de mécréance. C'est plus grave que la fornication, plus grave que la consommation d'alcool et plus grave que de tuer quelqu'un. Parce que vous approuvez le plus grand crime jamais commis par les enfants d'Adam: le Shirk (l'association). Et vous dites à quelqu'un: "Pas de problème. Joyeux Noël à vous!"

    - Cheikh Abu Mussab Wajdi Akkari, un Libanais vivant actuellement en Arabie saoudite

     

     

     

     

     

     

       
         Et pis, ça aussi (ou: ça surtout !...)  
     

     

    Est-ce bien catholique de fêter Noël...?

     
       
     

     

    Est-ce bien catholique de fêter Noël...? Cette question peut faire sourire mais en fait derrière cette formulation un peu humoristique et provocante, il y a un réel enjeu pour les libres penseurs que nous sommes, mais aussi pour tout ceux qui veulent fêter librement noël sans être considérés comme des chrétiens qui s’ignorent !!!

    L’opinion la plus répandue veut que noël soit une fête catholique. Cette opinion est comme d’habitude véhiculée par les médias qui chaque année nous présentent toujours l’aspect religieux des choses : reportage sur noël à Bethléem, reportage dans une messe de noël, histoire du christ, discours de tel curé sur le vrai sens de noël…

    Comme chacun le sait, en tout cas, sur TF1, France 2 et les grandes chaînes télévisuels, la France serait un pays catholique… c’est une évidence pour ces bien-pensants !

    Eloignons nous des médias et de leur complicité envers les puissances réactionnaires et intéressons nous à noël tel qu’il est fêté par la majorité des français et des occidentaux !

    On festoie le soir du 24 décembre avec la famille, on s’offre des cadeaux, on mange gras, on boit, on écoute de la musique, on déconne, on regarde des émissions de variété à la télé, on se retrouve, on rigole, on fait croire à nos enfants qu’un "père noël" va venir dans la nuit déposer des cadeaux au pied d’un sapin qu’on à décoré… etc.

    En réalité, rien de très chrétien dans le choix de cette date, de l’aveu même des pères de l’Eglise, la date est plaquée sur des cultes païens antérieurs ! D’où il en résulte que Noël est une fête volée par le christianisme !!!

     d'après un site de "libre pensée", faut-il le préciser ? 

     

     

    Je sais que les "Noëls d'antan" n'étaient pas toujours de grands moments de plaisir: le froid toujours, la misère souvent, la disette parfois, en faisaient une période redoutable. Mais, à défaut de plaisir, on assistait généralement à de grands moments  de joie et de bonheur dans toute une société réunie dans la même foi.

    Alors,je veux bien, à l'extrème-extrème rigueur... faire semblant de comprendre le besoin d'expansion haineuse et belliqueuse des gentils adeptes de cette religion d'Amour, de Tolérance et de Paix que serait le mahométisme*, mais je me refuse à trouver le moindre début de commencement d'excuse aux traitres hypocrites et criminels qui se croient, se prétendent et se nomment "libres-penseurs".

    C'était mieux avant...

     

    * Le terme de "mahométisme" a été employé en Occident pour désigner la religion musulmane jusqu'au début du XXme siècle. C'est aujourd'hui un terme vieilli et qui tend à prendre un sens à connotation péjorative. La forme lexicale correspondante qui sert à désigner un adepte de cette religion est "mahométan", mot également vieilli qui a pris le sens de pratiquant rétrograde avec le sens de religion fanatique ou violente, ou pour désigner certains mouvements musulmans politisés radicaux.

     

    « Je me moque pas... hein !??? (non... rien...) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Décembre 2017 à 17:55

     

     

    en parlant de ça...

     

    Lyon - 8 décembre 2017: La préfecture du Rhône a interdit la marche de Génération identitaire de Lyon, organisée ce vendredi pour rendre hommage à la Vierge Marie. Une décision prise pour des raisons de sécurité publique. En ce 8 décembre, il est de tradition que les Lyonnais allument des lumignons, en l’honneur de la Vierge Marie. Une tradition chère également aux membres de Génération identitaire de Lyon. Cette année encore, le mouvement avait organisé une montée aux flambeaux, du Vieux-Lyon jusqu’à la cathédrale de Fourvière. Une procession une fois de plus interdite par la préfecture du Rhône.Dans un communiqué, la préfecture justifie cette décision en invoquant des raisons de sécurité publique: "Compte tenu des antagonismes avec d’autres groupes extrémistes pouvant déclencher des troubles à l’ordre public en présence de nombreux spectateurs de la fête des Lumières, le préfet du Rhône a décidé d’interdire cette manifestation."  

     

    Paris - 1er décembre 2017: Lors de la prière du vendredi, des fidèles de la mosquée Madina, rue Etienne-Marey à Paris (XXe), posent leur tapis sur le trottoir avant de se prosterner vers La Mecque. "Il y a de plus en plus de monde. On est passé d’une dizaine ou vingtaine, il y a quelques années, à parfois plus de 100 personnes aujourd’hui. Ce débordement commence à être problématique. Il n’y a pas de trouble à l’ordre public pour le moment, mais ça ne peut pas durer. Ce n’est acceptable ni pour les fidèles ni pour les riverains".../... Aux abords de la mosquée Omar, rue Jean-Pierre-Timbaud à Paris (XIe), lieu de culte fondamentaliste dont un imam tunisien avait été expulsé en 2012 pour ses prêches radicaux, des fidèles s’agenouillent également sur le trottoir le vendredi vers 13 heures. "Cela dure depuis des années et me donne l’impression d’être envahi", s’alarme une retraitée. "Tout est bouché. Mais si je me plains, je vais me faire défoncer", craint un habitant.

    2
    bikoz
    Samedi 9 Décembre 2017 à 18:27

    ça me donne envie de retourner vivre là bas....de l'autre côté....pour l'instant les européens peuvent y vivre en paix sans être soumis à ces provocations, à moins que les islamistes s'emparent aussi du pouvoir en AFN !

     

      • Dimanche 10 Décembre 2017 à 21:36

        Je pense que ce n'est qu'un question de temps pour que ces pays (re)tombent définitivement dans les mains des islamistes: ils savent que le terreau y est fertile et le sera encore longtemps pour y imposer leur doctrine, le "travail" de plus longue haleine les mobilise actuellement auprès de l'Occident qui résiste encore un peu trop à leur goût, même si leurs alliés dans la place font leur possible pour simplifier la tâche:

        - Dans un bel esprit œcuménique, l'église anglicane à célébré un Avent "islamo-chrétien"


        - A l'Abbaye de Westmminster, on a publiquement reconnu Mahomet comme étant l’Élu, le Dernier Prophète...


        -  A la cathédrale St Mary de Glasgow une jeune musulmane a fait la lecture de la sourate 9 (Jésus n'est pas fils de Dieu)

        Mais en France, on n'est pas en reste:

        - Paris: À l’occasion du Mawlid Al Nabawîy , l’Institut des cultures d’Islam a organisé, le  1er décembre 2017, un concert de chants islamiques sacrés à l’église Saint-Bernard...

        lien vers la vidéo

        - Saint-Etienne: pour Noël, la mairie fait projeter des illuminations islamiques dur l'église de l'enclave afro-musulmane de Beau Brun...

        etc...

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :