• Brève de comptoir

    Dans l'avion qui nous le ramenait d’Israël et au micro de Radio-J, après nous avoir expliqué que la France n'est pas une dictature puisqu’elle n'est pas gouvernée par une seule personne et un seul clan qui déciderait de tout [1] et que la presse est libre, indépendante et pluraliste [2], Sa Présidentissime s'est livré à une pertinente analyse sociologique de la France d'aujourd'hui et de demain :

    "Il faut accepter qu’il y a, dans notre République, aujourd’hui, ce que j’appellerais un séparatisme."

    "Il s'agit d'un phénomène mondial, d’un islam radical qui se tend, et d’une transformation de l’islam, qu’il faut regarder en face. Des pays qui sont de tradition musulmane, dirais-je, vivent ça. La Tunisie d’aujourd’hui n’est pas celle de Bourguiba, force est de le constater, y compris dans la rue. Et donc on l’a chez nous aussi."

    "Mais ça s’est greffé sur des fractures mémorielles, des échecs que nous-mêmes on a eus sur le plan économique et social… "

    On pourrait entendre ça comme un constat, une remarque banale, une évidence, comme une fatalité ou comme un défi à relever et un combat à mener... Il y a quand-même un je-ne-sais-quoi qui me met mal à l'aise...

    Il s'agit d'un phénomène mondial : des pays de tradition musulmane vivent ça, et donc on l’a chez nous aussi, mais ça s’est greffé sur des fractures mémorielles.... Il s'agit d'un phénomène mondial : des pays de tradition musulmane vivent ça, et donc on l’a chez nous aussi, mais ça s’est greffé sur des fractures mémorielles.... Il s'agit d'un phénomène mondial : des pays de tradition musulmane vivent ça, et donc on l’a chez nous aussi, mais ça s’est greffé sur des fractures mémorielles.... Il s'agit d’un phénomène mondial : des pays de tradition musulmane vivent ça, et donc..
     
    Un tout petit je-ne-sais-quoi...
    Ça me reviendra...
     
    Tiens, à propos de traditions et de fracture mémorielle :
     
     
     
    [1] c'est pas comme si une Assemblée Nationale monolithique obéissait avec ferveur aux conseils des présidents de groupe, ou que les "nuances politiques" des élus aux élections municipales étaient amenées à disparaître des stastiques annoncées à plus de 90% comme pour préparer les élections sénatoriales, ou comme si la la promesse d'une part de représentation proportionnelle aux élections législatives avait été abandonnée pire qu'une vieille chaussette. Mais pas que...
    [2] c'est pas comme si la loi AVIA sur la "liberté" d'opinion et d'expression, proposée par le députée LREM Laetitia du même nom (à la demande expresse du président qui n'a malheureusement pas constitutionnellement le droit de faire des propositions de loi) et réclamée par le collectif liberticide  "Sleeping giants" malgré des réserves de la commission européenne et un rejet du Sénat avait été adoptée en toute quiétude "par la majorité présidentielle". Mais pas que...
     
     
     
     
     
     
     
    « "Parker Pointu" -2017-VIRUS 1 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Janvier à 15:48

    La vidéo est assez effrayante. Quel sera l'avenir de ces chères têtes blondes ? Et le nôtre...

      • Vendredi 24 Janvier à 16:53

        @ Dr WO...!

        Concernant l'avenir des jeunes Ibrahim ou Asmar, j'espère qu'ils ne seront pas trop... "déséquilibrés"intello

        Quant à "le nôtre" (d'avenir) et/ou "les nôtres" (de têtes)... mektoub et inch'Allah !

         

    2
    Vendredi 24 Janvier à 20:43
    Pangloss

    Tout ça est très mal barré.

      • Vendredi 24 Janvier à 21:26

        @ Pangloss...!

        Je crois aussi, hein... Bon, on est déjà au moins trois, mais on peut se tromper : il parait que le Président veut présenter un plan contre le communautarisme, avant les municipales cool !...

        Mais... "Avec la volonté de traiter le sujet sans diviser tout en acceptant parfois de bousculer,  tout en ne croyant pas au modèle multiculturaliste mais en lui reconnaissant la capacité de chacun à reconnaître la part d'altérité de l'autre et -en même temps- en lui souhaitant de rejoindre la communauté nationale avec ses règles, ses lois et sa civilité sans toutefois nier cette part d'altérité... il dénonce par ailleurs l'idée d'une identité figée avec une identité à retrouver ou une nostalgie de cette identité en espérant une identité narrative se frottant à d'autres que soi et aux accidents de l'histoire"  sleep...

         

    3
    Orage
    Samedi 25 Janvier à 05:39

    Il boit pas, il fume pas, il drague pas mais il cause.....d'abondance.

      • Samedi 25 Janvier à 12:51

        @ Orage...!

        Zazie (celle du métro, pas la chanteuse Isabelle Marie Anne de Truchis de Varennes...) grâce à son papa Raymond avait anticipé les discours de "Il"... En tendant une oreille pourtant attentive aux discours et interviews :

        "Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire" et, en passant devant la salle des conférences de presse :

        -"Mais qu'est-ce qui pue comme ça?" 

        -"Madame, c'est barbouze, un parfum de chez Dior" 

        -"C'est quand même un comble d'empester le monde comme ça"

        Quant à affirmer qu'il ne boit pas, ça doit dépendre de avec qui trinquer, et qu'il ne fume pas ça doit dépendre de la marque de la moquette...

         

         

         

    4
    Samedi 25 Janvier à 19:40

    Elle doit faire partie de cet islam modéré:

    https://www.youtube.com/watch?v=gp4UZ9ojYNE&feature=emb_logo

    Stan

      • Samedi 25 Janvier à 20:53

        @ Stan.P....

        C'est tout à fait possible, les mahométans modérés existent, je les ai rencontrés

        - le modéré est apparemment très policé, parfois discret, et semble avoir tout son temps (qui joue effectivement en sa faveur) pour en parvenir à ses fins.

        - le radicalisé est plus clair, plus direct (je dirai presque "plus franc") et est pressé de conclure et, éventuellement, de rencontrer Allah et les 72 vierges. 

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :