• Boffff... couci-couça...

    Je devrais être content, j'ai appris des mots nouveaux...

    Boffff... couci-couça...

    Boffff... couci-couça...

     

     

    ...des mots dont les spécialistes en tous genres  du "déséquilibre psychologique chez des individus fichés S mais sans antécédent judiciaire et appréciés de leur entourage" vont nous abreuver dans les jours et les semaines à venir, quand un incident inévitable aura ôté la vie à un ou plusieurs de nos concitoyens tricolores...

     

     

     

    quelques exemples:

    • Ricine: La ricine pourrait être facilement utilisée comme toxique de guerre ou de terrorisme en raison d'une production aisée, d'un mode de dissémination multiple et d'une toxicité très élevée. La ricine se trouve dans les résidus fibreux du tourteau obtenu après pressage des graines pour en extraire l’huile dont elle est absente en raison de ses propriétés non liposolubles. Sa propre extraction fait appel à des techniques simples et peu onéreuses. Elle peut être obtenue sous forme liquide, cristallisée ou encore lyophilisée. Ceci permet d’envisager des voies de dissémination multiples en particulier la contamination de l’eau et des aliments ou la dispersion d’aérosol de ricine liquide ou de poudre lyophilisée. Par ingestion, la ricine provoque une gastro-entérite souvent hémorragique évoluant vers une déshydratation sévère avec collapsus puis décès. L’inhalation de ricine est à l’origine d’une irritation oculaire et pharyngée initiale suivie d’un œdème pulmonaire hémorragique avec détresse respiratoire. Il n'existe pas de traitement préventif ou d'antidote spécifique.

    source

    • N.R.B.C.: L’évolution majeure des années 90 a été la prise en compte de la menace radiologique, issue de la décomposition de la menace nucléaire. Les rayonnements alpha et bêta pouvant être contenus avec une relative facilitée, seuls étaient considérés comme constituant la composante radiologique de la menace nucléaire les rayonnements de type neutron et gamma. L’exposition à une source radioactive n’entraîne aucun effet mécanique mais une irradiation et/ou une contamination par des matières radioactives. Les particules en suspension dans l’air peuvent être à l’origine de contaminations externes- dépôt sur la peau – et internes-  le radioélément peut passer à l’intérieur du corps par inhalation, ingestion ou passage transcutané. Les effets ne sont pas visibles immédiatement. Ce risque est lié au concept de bombe sale. Un engin explosif peut répandre autour de lui une source radioactive. Comment peut-on se procurer des  radio-isotopes ?  Des millions de sources sont utilisées dans le monde (industrie, hôpitaux, recherche). Il faut savoir qu’aux USA une source disparaît chaque jour (perte, abandon, vol) Dans la communauté européenne ce sont 70 sources qui disparaissent par an.

    source

    • E.E.I.: Les engins explosifs improvisés (EEI) ou engins explosifs de circonstance (EEC)  sont principalement employés lors de conflits asymétriques par les forces terroristes, de guérilla ou par des commandos. Un EEI est un engin positionné ou fabriqué de manière improvisée et incorporant des composants chimiques explosifs, incendiaires ou toxiques. Il peut incorporer des éléments provenant d'arsenaux militaires (par exemple une grenade), mais le plus souvent il est composé d'un assemblage de pièces non militaires. L'EEI consiste typiquement en une charge explosive, une charge d'amorçage, un détonateur et un système soit mécanique, soit électronique de mise à feu. Les experts soulignent également le recours à des méthodes de plus en plus sophistiquées, notamment pour contrer les dispositifs de contrôle dans les aéroports. Les artificiers des organisations terroristes ont ainsi mis au point des explosifs sans métal indétectables aux détecteurs de métaux ou des bombes cachées dans leurs sous-vêtements ou dans leurs chaussures. Les scanners des aéroports permettant de détecter ces explosifs, les artificiers ont mis au point des bombes corporelles (explosifs dans des implants mammaires  , bombes intrarectales dans des suppositoires, etc...).

    source

    • T.A.T.P. ou Maman du diable : Pas besoin d'être chimiste pour fabriquer ce composé explosif, aussi connu sous le nom de peroxyde d'acétone et appelé "mother of Satan" par les terroristes. Avec de l'eau oxygénée, de l'acétone et de l'acide sulfurique "on peut faire ça dans sa cuisine. Il faut juste être précautionneux afin d'éviter que la réaction s'emballe car elle dégage beaucoup de chaleur". Après purification, on obtient des cristaux blancs dont le stockage et la conservation s'avèrent plus dangereux que la synthèse elle-même. "Pour le stabiliser, le TATP est souvent mélangé à de la nitrocellulose, ce qui donne un mastic que l'on peut ensuite mouler selon la forme souhaitée".  Malgré tout, le produit reste très instable. "Le TATP est un explosif primaire, ce qui signifie qu'il est très sensible et peut détoner à la moindre sollicitation, comme un faible choc, une friction ou une étincelle par exemple. Il n'y a pas besoin de détonateur pour provoquer l'explosion, une simple décharge électrique déclenchée par un interrupteur branché à une pile suffit".

    source

    Alors, c'est vrai... enrichir son vocabulaire, c'est bien... On avait déjà kalach, couteau de cuisine, camion fou, etc... mais, bon, je vois pas comment les placer au Scrabble ® ?

     

     

     

     

    « Lily Marlène(sur)vivre ensemble... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Mai à 12:58

    La panoplie du "petit chimiste" s'est beaucoup enrichie. Les Occidentaux inventent des techniques que les islamistes, en gens cultivés, mettent en pratique.

      • Souris donc
        Samedi 19 Mai à 17:30

        ...ou recyclent, comme le Captagon. Une vieille amphète qui rend invincible.

      • Samedi 19 Mai à 19:59

        C'est sur qu'ils n'ont pas inventé la poudre, mais bon...

        et concernant le Captagon, je n'ai qu'un regret (extrait de l'article mis en lien):

        ... le captagon peut provoquer de la tachycardie (une accélération du rythme cardiaque) et des accidents cardiaques...

        dommage !

      • Samedi 19 Mai à 20:50

        En parlant d'accident cardiaque, savez-vous que:

         

        “Il n’est pas permis à un musulman ou à un croyant d’effrayer un autre musulman. “ 

         

         

        L'une des raisons de cette interdiction est qu'une forte peur peut avoir des conséquences dramatique sur une personne, notamment provoquer chez elles des désordres physiques, créer des troubles mentaux (Des médecins affirment que La personne peut même mourir d'un arrêt cardiaque causé par la peur) et cela peut aussi provoquer la division ou l'inimité entre deux croyants, c'est donc notamment pour ces raisons que l'Islam interdit donc de faire peur à un musulman. 

         

        (plus de détails ici)

         

    2
    Samedi 19 Mai à 17:03
    Pangloss

    Le Coran manuel de bricolage?

      • Samedi 19 Mai à 20:13

        Dans le coran, c'est comme chez Casto: "y'a tout c'qui faut... outils et matériaux"

        ...par exemple

        entre-autres...

    3
    Souris donc
    Dimanche 20 Mai à 08:39

    Dans le vocabulaire nouveau, on a aussi VivreEnsemble. On vivait ensemble comme on respirait : sans s'en rendre compte. Pas besoin d'exhortation à vivre ensemble. Si maintenant la bienpensance nous tombe dessus avec le VivreEnsemble©, c'est qu'elle SAIT qu'il y a un problème avec la minorité agressive, qu'elle a sous-traité au FN lequel a prospéré au-delà de toute espérance.  

      • Dimanche 20 Mai à 16:03

        Pourtant, il serait salutaire de réapprendre à vivrensemb': la preuve, il y a tout juste une semaine, dans le quartier de l'Opéra, à Paris, "quand Khamzat rencontre Ronan", par exemple, ça ne se passe pas toujours bien pour l'un des deux...

        "Inch Allah" ou "Allahu akbar" ?

        Dieu seul le sait...

    4
    elba
    Dimanche 20 Mai à 13:05

    Bonjour !

    Souris donc, ils me font vraiment marrer avec leur "vivre ensemble" ! Autrefois à la sortie des écoles lorsque j'allais chercher mes enfants, pratiquement toutes les mamans se parlaient en attendant que les bambins sortent des classes. Pas de grandes conversations philosophiques, mais de la courtoisie, de la gentillesse, des rires aussi. Moi j'appelais cela "vivre ensemble".

    A présent à la sortie des classes (j'y suis passée il y a peu de temps) les jeunes parents ne se disent même pas bonjour, parfois. Personne ne parle. C'est tout juste si les gens se regardent. Il y a quelques réfractaires à l'individualisme, mais ils ne sont pas nombreux. 

    Trop chouette, ce "vivre ensemble" actualisé ! Chacun de son côté, quoi ! 

    (est-il permis d'effrayer un musulman si l'on n'est pas musulman ? ;))

     

      • Dimanche 20 Mai à 16:04

        Un NON MUSULMAN n' AUCUN DROIT  sur un musulman.

        (sinon, voir ma réponse à souris donc)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :