• Bienvenue au club...

     

    Le club des anti-zemmour s’agrandit de jour en jour avec des recrues de choix aux arguments comme toujours imparables :

    Bienvenue au club...

    Bienvenue au club...

     

     

    devinette : sur quel sous-humain (ou sur quelle sur-merde) aurais-je le droit de me pignoler (1) sans encourir une suspension de mon compte Twitter...

    Rokhaya Diallo ?

    Caroline de Hass ?

    Cyril Hanouna ?

    Omar Sy ?

    Camelia Jordana ?

    Houria Bouteldja ?

    Kémi Séba ?

    Assa Traoré ?

     

     (1) réflexion faite... faire pipi dessus me semble plus concevable qu'une pignolade, dans tous les cas évoqués ci-dessus.

     

     

    (hors-sujet -ou pas : Assa Traoré et Taha Bouhafs vont à la plage :

    Bienvenue au club...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    mais c'est une déjà ancienne histoire entre le  militant islamiste (2), ex-tête de liste mélenchonien, ayant appelé au lynchage d'Emmanuel Macron... et la petite sœurette (3) indigéniste, communautariste, décolonialiste, anti-raciste se disant éplorée depuis ce qu'elle appelle l'assassinat de son multi-délinquant (4) de frère :

    Bienvenue au club...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (2) présumé

    (3) présumée

    (4) présumé

     

     

     

     

    « reprimare humanitarum estL'obsolescence de l'Homme »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pangloss
    Dimanche 9 Août à 17:58

    Sous-humain, ça passe sans problème mais pas untermensh. Pourtant, c'est la même chose. Appliqué à Zemmour, ça a un sale odeur d'antisémitisme nazi. J'en conclus que ça dépend de ceux qui utilisent ces mots et à qui on permet tout.

      • Dimanche 9 Août à 20:36

        @ Pangloss...!

        La Liberté d'expression existe encore dans l'Hexagone, du moins sous une certaine forme...

        Si j'étais plus jeune et que j'en aie les moyens, je quitterais bien l'Hexagone pour demander l'asile en France. cry'

         

         

      • Tired
        Lundi 10 Août à 00:03

        @bedeau : Dès 1981, je déplorais l'inexistence d'une France pour accorder l'asile aux derniers Français, qui allaient vite être considérés comme des hypanthropes dans leur propre pays. :-(

      • Lundi 10 Août à 11:27

        @ Tired...!

        Plus récemment (pendant la première vague de la terrible pandémie du coronavirus) Renaud Camus avait tweeté un message du style "Si je meurs, j'aimerais que ma dépouille soit rapatriée en France"

        En parlant de 1981, je m’aperçois que (pandémie oblige), en mai j'ai oublié de fêter l'anniversaire de l'accession au trône de la République du premier de la dynastie des Progressistes. Que ses héritiers me pardonnent.

    2
    Very tired
    Lundi 10 Août à 11:47

    @bedeau : Autre scandale : je crois bien que l'anniversaire de la nuit du 4 août n'a été célébré par personne !

    Le mal-nommé "progressisme" (que je remplacerais bien par "néophilie" ou même par "néophilisme" en vertu de ces deux principes idiots : "mort au passé !" et "tout ce qui est ou semble nouveau est nécessairement meilleur")  remonte à georges "jet-setter" pompidou, et peut-être avant. ;-)

      • Lundi 10 Août à 18:48

        @ Very tired...?

        J'ai beau chercher dans mes souvenirs et dans mes observations récentes, je ne vois pas ce que la nuit du 4 août aurait pu changer à la vie quotidienne des gens dans le sens du progrès citoyen ?

        De toute façon, les célébrations, quelles qu'elles soient, sont amenées à disparaître de nos calendriers, comme le Saint du jour : "c'est pour des raisons sanitaires...", "c'est à cause du bilan carbone...", "c'est par mesure d'économie budgétaire...", "c'est pour des raisons de sécurité publique...", " c'est pour ne pas froisser telle minorité opprimée ..." "c'est parce-que tel est Notre bon Plaisir"... "c'est pour ne pas peiner nos partenaires européens ni nos partenaires africains"... Dans un précédent billet j'avais parlé de "dé-fête" nationale. je ne suis peut-être pas le premier à formuler les choses de cette façon, mais je me sens bien en phase avec le néophilisme d'à-venir.

    3
    Lundi 10 Août à 13:20

    En ce moment le couple se paye de belles vacances dans les  calanques.  La mort du délinquant violeur rapporte.

      • Lundi 10 Août à 19:39

        Dr WO...!

        Il y a, bien sûr, la vente des t-shirts du style "sans justice vous n'aurez jamais la paix" (19.99 €), mais aussi une cagnotte alimentée par les sympathisants (plus de 200 000 € aux dernières nouvelles), mais encore les indemnités journalières au titre d'un arrêt-maladie qui a duré plus d'un an pendant lequel Assa (vous permettez que je l'appelle Assa ?) était invitée sur tous les plateaux de télé et donnait des conférences contre le racisme dans les écoles de la République avec la bénédiction de l'Education Nationale, les livres qu'elle a (dit-on) écrits, sa ligne de vêtements "wax" (voir éventuellement ce mot...), etc... Sans oublier, pour l'argent de poche, toutes les petites peccadilles que tout habitant d'un quartier défavorisé se doit se doit de commettre pour assurer son prestige.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :