• Bientôt NOËL: idée cadeau !

     

     

     Alors que les vacances de la Touss d'Halloween se terminent, mais que celles de Kado approchent dans quelques semaines...

    Vilaine Lulu

     

    NOËL: idée cadeau.

     

     

     

    En 1967, Yves Saint Laurent publie chez l’éditeur Claude Tchou La Vilaine Lulu, un album de bandes dessinées, ou "Contes pour enfants sadiques ou avancés", destiné aux adultes.

     

     

    Bientôt NOËL: idée cadeau.Lulu, son héroïne, est une petite fille capricieuse, bornée, narcissique, mauvaise. Elle n’en fait qu’à sa tête, prête aux pires horreurs pour satisfaire ses désirs en toute circonstance : Lulu à l’école, Lulu à Deauville, Lulu masseuse, Lulu en boîte de nuit, Lulu idole des jeunes, Lulu à la télévision, Lulu en colonie de vacances, Lulu amoureuse d’un pompier… L'ouvrage porte en introduction la mention "En outre, toute ressemblance avec des personnes qui existent ou qui ont existé est parfaitement voulue. Toutes ces aventures ont été tirées de faits réels.". Le quotidien de la Vilaine Lulu est fait de meurtres et de viols, dont elle est l'auteur.

    Lulu est née quelque dix ans auparavant, lorsqu’ Yves Saint-Laurent travaillait chez Christian Dior : "Nous étions jeunes, et nous nous amusions beaucoup, raconte le couturier. Souvent, après six heures, un collaborateur de Dior se déguisait. Un soir, il avait remonté ses pantalons jusqu’aux genoux. Je me souviens, il portait de longues chaussettes noires. Dans la cabine des mannequins, il avait trouvé un jupon de tulle rouge et un chapeau de gondolier. Tout petit, presque inquiétant avec son air têtu et rusé, il m’avait impressionné et je lui avais dit : Tu es la vilaine Lulu".

    Cette œuvre, présentée comme une critique grinçante de la société contemporaine, met en scène un grand nombre de maltraitances sur enfants dont l'enlèvement ou le sacrifice humain, de rites sataniques et idéalise la pédophilie en libertinage sexuel des enfants. On y trouve une référence au catharisme et des scènes de violence anticatholiques.

    L'album de La Vilaine Lulu a été réédité en 2002 par les Éditions Tchou, puis en 2010 par les Éditions de La Martinière.

     

    "C'est un très beau dessin !", dit-il...

    NOËL: idée cadeau.

    ARTE et Pierre Bergé (†) nous parlent de "La Vilaine Lulu" d'Yves Saint Laurent

     

    "La Vilaine Lulu" d'Yves Saint Laurent, ce que ARTE n'a pas montré...

     

     

     Décryptage

    Les mots choisis pour narrer les intrigues de La vilaine Lulu sont une ode à la perversité et à la décadence.Lulu n'a pas de parents pour s'occuper d'elle, il s'agit d'une gouvernante qu'elle maltraite au demeurant et son seul ami est son gros rat blanc aussi affable qu'elle. Ces histoires abordent des thèmes variés à caractère libidineux, malsain voire totalement macabre comme la maltraitance infantile, la misogynie, le sacrifice humain comme rituel satanique, la torture, l'enlèvement d'enfants, l'assassinat, l'esclavage sexuel, le trafic d'êtres humains, la pyromanie, la prostitution, l'alcoolisme, la drogue, l’exhibitionnisme ou encore la pédophilie.

    (extraits et résumés de quelques unes des 23 historiettes: AGORAVOX - Yves Saint-Laurent et La vilaine Lulu : décryptage de sa BD )

     

    • Lulu à l'école, elle n'aime pas l'école, elle est provocante, irrespectueuse, insultante envers la maîtresse, l'assimilant à une prostituée puis devient menaçante avec ses camarades
    • Un jeudi de la Vilaine Lulu, une journée qui se déroule au parc, les petites filles sont décrites comme étant "mutines et sournoises", nous pouvons observer la présence d'un satyre caché derrière un buisson.
    • Un beau métier, l'héroïne a obtenu son diplôme de masseuse. Elle exerce auprès d'une clientèle de petites filles mais une maman n'appréciant pas les méthodes de Lulu la chasse puis menace de la dénoncer auprès de la police. Lulu décide alors d'ouvrir son propre institut à domicile et dans lequel elle pourra faire maigrir et grossir à volonté les petites filles.
    • Une belle histoire d'amour, elle est amoureuse d'un pompier à en perdre la raison. Lulu boit de l'alcool pour calmer son euphorie car elle ignore si les sentiments qu'elle ressent sont réciproques. Ensuite, elle sacrifie des vies au nom de la déesse Vénus pour obtenir le cœur de son bien aimé. Nous pouvons admirer des têtes d'enfants tranchés à la gorge, d'autres bouillonnent dans un chaudron et d'autres sont pendues.
    • Lulu à Deauville, présence du vieux satyre qui échange son numéro de téléphone avec Lulu sur la plage. Fin mot de l'histoire, Lulu séduit le petit ami d'une estivante qui finit noyée par la marée montante.
    • Télélulu, la vilaine Lulu passe à la télévision pour offrir un strip-tease qui fait perdre la tête à tous les téléspectateurs masculins même à son gros rat blanc qui devient tout rouge.
    • Bons sentiments : Bonnes actions, elle fait un rêve dans lequel elle empoisonne le Pape et prend sa place pour devenir "Sa Sainteté Lulu première". A la fin de son rêve "elle se voit chassant le sarrasin de Terre Sainte". Elle devient ensuite infirmière, tout d'abord à la maternité mais au lieu de nourrir les nourrissons avec du lait elle leur donne du vin rouge .
    • Du Schmuck et du Pluck, évocation de "l'amour libre", couple mixte, lesbienne et gay. Nous apprenons que Lulu "aime beaucoup les petits garçons et les vieux messieurs".
    • Des petites filles disparaissent, le personnage du satyre est encore présent et nous informe que les petites filles, "elles ne sont pas perdues pour tout le monde". Nous découvrons ensuite que Lulu s'est associée avec un proxénète propriétaire d'un bateau et qu'ils enlèvent des petites filles
    • Un après-midi aux Tuileries, Lulu pique-nique, boit son vin et donne des leçons d'anatomie aux autres enfants. Cela intéresse beaucoup d'autres personnes cachées dans les buissons, des vieillards pervers, dont le vieux satyre.
    • Histoire d’œufs de Pâques, Lulu empoisonne des enfants avec des œufs pourris, tout le monde meurt et ils sont enterrés au cimetière. Lulu est heureuse comme jamais, elle fait de la corde à sauter à coté des pierres tombales des enfants qu'elle a assassinés.

    Et aussi...

    Marc Da Cunha Lopes vit et travaille à Paris et a été pressenti pour plusieurs campagne de publicité; il utilise souvent dans ses photos des accessoires faits à la main; il a été publié dans "Amusement Magazine

     Vilaine LuluVilaine Lulu

     

     


     

     

     

     

     

    ".

     

     

     

     

     

    « "Coffin Club"Ploërmel méconnu. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :