• Année Sainte

     

    Bonne fête à tous les Jacques (ou pas)...

    C'est aujourd'hui la Saint Jacques. Mais, Jacques "le "Majeur". L'Apôtre qu'on a considéré comme étant le plus proche de Jésus. Celui dont on a même dit qu'il était "son frère". Celui qu'on a appelé "le Fils du Tonnerre" et "le Matamore" ("le tueur de Maures", "le tueur de Sarazins", "le tueur de Mahométans", quoi, pour dire les choses...) pour son action, symbolique, mythique ou fantasmée, lors de la Reconquista, c'est à dire de "la reconquête de la péninsule ibérique, sous domination musulmane depuis 711, par les chrétiens européens".

    Année Sainte

    Celui à qui était dédié aux départs de tout l'Occident un pèlerinage plein de ferveur et d'espoir jusqu'à à Compostelle à la pointe de l'Espagne, aujourd'hui remplacé par un trek boboïde, sportif, citoyen et œcuménique mais avec portage de bagages, géolocalisation et mini-bus d'assistance...

    Quand la Saint Jacques tombe un dimanche, comme cette année, elle est considérée, elle a été considérée, elle fut autrefois considérée comme "Année Sainte" ou "jubilaire" et donnait lieu à des cérémonies exceptionnelles de faste et de recueillement (aujourd'hui "jalonnée de concerts, expositions artistiques, congrès, conférences, cinéma, activités éducatives, académiques, tourisme, volontariat, gastronomie", etc...)

    J'avais, à l'ouverture de mon blog, publié un (long (malgré moi)) article (confidentiel (malgré vous)) sur ce pèlerinage de plus de 1 500 km que j'avais été très tenté de faire, avant qu'il ne se laïcise et s'entourisme comme un inhabituel parc d'attraction tout en longueur. (voir : "Impostures vers Compostelle")

    Je ne peux pas m'empêcher de penser à ces pauvres pèlerins (les "purs", si il en restait) qui, l'an dernier, ont du se retrouver coincés pendant quelques semaines dans quelque gîte ou auberge de fortune à cause de la grippe. Ni à ceux qui, cette année, pour la même raison, vont devoir présenter leur "passe vaccinal" et/ou un test PCR négatif aux autorités civiles et commerciales pour continuer à pérégriner, en respectant la "distanciation physique" de 1,50 m. et en portant "le" masque pour traverser, sac au dos, les plateaux de l'Aubrac et franchir les cols pyrénéens...

    Année Sainte

    Mais, bon pas de panique : le pape François ø a toléré que l'Année Sainte 2021 soit reportée en 2022, tout comme le "Mondial de fôte-balle" et les "Ji-Ho" de 2020 l'ont été en 2021, dans la plus pure continuité de l'initiative de cette infectiologue (belge) qui avait proposé l'an passé de reporter la Noël en Juillet ou Août, quand il fait beau.

    J'imagine que les mânes de tous les pèlerins médiévaux qui ont sué sang et eau sur cet itinéraire doivent se marrer doucement... à moins qu'ils ne pleurent ce qui reste de toutes les larmes de leurs corps.

    Tout va bien. Sacré François ! 

     

     

    Hors-sujet (ou pas) : Les prières de l'Aïd-el-Kebir n'ont pas été reportées, elles, malgré la Covid qui tue. Seules les femmes ont été obligées de rester chez elles à rouler le couscous en attendant que Momo vienne égorger le mouton (*) à cause des jauges imposées dans les lieux de culte.

    (*) il s'agit ici, apparemment, du vrai mouton, celui de la race des ovins, pas du mouton cher à nos gouvernants, de  la race des macronistes.

     

     

     

     

    « La mer...Croisés »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Lundi 26 Juillet à 09:11

    Mahler reprend Frère Jacques dans sa symphonie No1

      • Lundi 26 Juillet à 15:09

        @ Souris donc...! 

        On est certes un peu loin de mon sujet, "la Reconquista" et la fin d'une longue longue domination islamiste sur la quasi-totalité de l'Espagne catholique -domination parfois appelée Âge d'Or (dans une main de fer) de "al Andalous"...- et la naissance du sentiment "européen" -à travers la disparité/homogénéité des pèlerins de toutes origines et de toutes nations parcourant les chemins de France- et l'éclosion de sa culture (aujourd'hui bien malmenée en tous points sous les coups synchronisés de Bruxelles et du Vatican) 

        Mais c'est très intéressant pour le béotien et, surtout, ça témoigne d'un passage, d'une lecture et d'un intérêt... J'ignorais même que la mélodie avait été composée par Jean-Philippe ("Rameau", "Rameau"...!) (pour endormir son neveu  intello ? désolé !)...Merci ! 

         

        PS. ici, comme ailleurs, on croit avoir touché le fond du fond, mais : 

        De Saint-Jacques de Compostelle à Séville par en train spécial Al-Andalous... du 5 au 13 septembre 2021

        ...il fallait oser !

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :