• Alors, les feignasses !

     

     

    Pourquoi devrais-je étudier pour un avenir qui pourrait bientôt ne plus exister, alors que personne ne fait rien pour sauver cet avenir ? Et quel est l'intérêt d'apprendre des faits quand les faits les plus importants ne signifient clairement rien pour notre société ?

    Greta Thunberg (décembre 2018)

    Encore un vendredi qui passe...

     Alors, les feignasses !

     

     

     

    Alors, les feignasses !

    Encore une nouvelle journée où vous avez décidé d'en foutre encore moins que d'habitude dans vos lycées, collèges ou autres écoles (assez) primaires pour aller défendre le climat !

    Bon, donc, ce jour là, pas de cours de français ou d'histoire de France (qui d'ailleurs vous sont distribués avec parcimonie et précautions pour ne pas stigmatiser nos nouveaux compatriotes)... pas de cours de mathématiques, ou plutôt d’arithmétique (ne parlons pas d'algèbre !) puisque votre smartphone possède l'application calculatrice (et même calculatrice "scientifique" et "logarithmique" ?)... pas de cours de géographie, ni de sciences naturelles (ce qu'on appelle maintenant S.V.T. pour faire moins scolaire) et qui seraient pourtant bien utiles pour aborder qui vous préoccupe tant... mais vous allez faire bravement comme si la Vie de la Terre était votre principale préoccupation existentielle (voir ce mot) et dépendait réellement de votre petite balade hebdomadaire rigolarde.

    C'est généreux de votre part, un tel renoncement volontaire sacrificiel à un savoir qui, de toute façon, ne vous servirait à rien pour passer et obtenir vos examens au rabais sous peine de grognes estudiantines. Mais il n'est pas sur que vos "grèves des cours", vos "écoles buissonnières" vintage systématiques soient un bon moyen d’accéder à des connaissances scientifiques et technologiques qui vous permettraient de modeler le monde que vous espérez. A moins que ces connaissances ne soient innées.

    Le pire, c'est que des personnes sensées être douées de raison semblent accorder un certain intérêt à vos délires boutonneux et à ceux de votre égérie médiatique préfabriquée, alias "pasionaria du climat", "prophétesse du Futur", "femme de l'année" et "future Prix Nobel de la Paix"... autiste à peine pubère et un chouia trisomique, mais conseillère avisée de certains "Chefs" (sic) d'"Etat" (re-sic) -dont un certain Macron Emmanuel... intervenante incontournable et respectée de toutes les Organisations Internationales de  Défense de l’Environnement...  et marionnette du Capitalisme Vert... (suivez mon regard)

    Mais la lutte pour sauver la Terre et ce qui habite dessus et qui y vit pour de vrai, ici et maintenant, c'est aussi le quotidien vulgaire que vos selfies ne sauraient pas immortaliser...

    Il y a, en ce moment, un gros bateau qui vient de faire naufrage au large de La Rochelle (Googlemap vous donnera toutes les précisions utiles à ce sujet): ça veut dire que plusieurs milliers de tonnes d’hydrocarbures (Wikipedia vous donnera toutes les précisions utiles à ce sujet), d'acide chlorhydrique et sulfurique, de white-sprit et même (pour les scientifiques de terminale S) de "5-chloro-2-méthyl-2H-isothiazol-3-one+2-méthyl-2H-isothiazol-3-one", etc... vont bientôt s'échouer sur les côtes de l'Atlantique et que, même si vous n'avez qu'une vision assez superficielle de la chose, ça aura une répercussion certaine sur l'activité professionnelle, et donc sur les revenus des pêcheurs et des ostréicult     des producteurs de coquillages, même si certaines convictions végétariennes et anti-capitalistes vous poussent à négliger un peu de la situation financière de ces bourreaux des zanimaux zinnocents.

    Mais il n'y a pas que ça, cet hydrocarbure -le plus gros du chargement- (du "pétrole", disons, pour faire simple...) va aussi se déposer, sous formes de boulettes, gorgées d'eau de mer et de sable, puantes et nauséabondes sur les plages et polluer tout autour et on ne peut pas les laisser comme ça jusqu'à la fin du réchauffement climatique.

    Et aussi, il y a surtout, tous ces zanimaux zinnocents de la Maman Nature (sans parler des poissons qui viennent crever idiotement, les ouïes encore palpitantes et le ventre en l'air) je citerai simplement ces oiseaux mazoutés, hagards d'étonnement et de souffrance devant leurs ailes engluées et paralysées, à sauver dans l'immédiat, si possible, et qui attendent votre aide, encore plus urgemment que le nounours blanc de la banquise ou le lézard à pattes bleues d'Australie.

    Alors, les feignasses !

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

        Alors, les feignasses !

    Avec 40 000 paires de bras aussi motivés et juvéniles pour nettoyer quelques kilomètres de côtes, ça devrait pouvoir se faire... merci à vous de leur part...

    Ah... Il faut vous dire que ça risque d'être assez salissant et un peu fatigant...

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

        photo: Alfred Yaghobzadeh 

    C'est vous qui voyez...

    mais j'ai ma petite idée...

    Alors, les feignasses !

       

     

     

     

     

    « radicalisationla vieille dame indigne. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mars 2019 à 09:45

    Je trouve que cette môme fait peur !  quand à aller manifester, c'était bien organisé par les lycées, un de mes petits fils n'a pas voulu y aller, ils sont en période de révisions pour le bac, et d'autre part, il trouve ça complètement débile, il s'est fait rappeler à l'ordre par le directeur de son établissement qui l'a menacé d'une sanction pour son manque de" participation citoyenne " comme les chiens font pas des chats, il a tenu bon et à répliqué que sa citoyenneté ne se situait pas à ce niveau de connerie

      • Souris donc
        Samedi 23 Mars 2019 à 10:30

        Oui, Boutfil, elle est terrifiante, et nos ados se laissent endoctriner. Sécher les cours avec l'aval du proviseur, c'est l'école buissonnière citoyenne !

        Fake news ou sosie ?

      • Samedi 23 Mars 2019 à 17:29

        Oui, ça fait peur, et même très peur car bien sur, au-delà du cas particulier de cette malheureuse marionnette, c'est tout le pouvoir de nuisance des médias qui éclate au grand jour (pour ceux qui veulent bien voir...) : comment, après cette manipulation énorme, accorder encore un peu de crédit aux GIEC et ses ayatollahs du climat qui nous prédisent une Fin du Monde apocalyptique, en écoutant leur pauvre porte-parole et ses arguments de cours élémentaire... comment croire que notre Président engage sans arrière pensée toutes nos ressources budgétaires pour to make la planete great again … et, extrapolons et amalgamons :à partir de ce vilain petit mensonge, comment croire que tous les migrants clandestins viennent en France uniquement pour notre bien, comment croire que le retour des femmes et enfants des djihadistes français est la meilleure chose qui peut nous arriver... comment croire que le Pacte de Marrakech et le traité d'Aix-la-Chapelle n'ont que des aspects positifs pour l'avenir des peuples et les concitoyens de l'Hexagone en premiers... etc...

        On peut certainement trouver d'autres exemples, en politique intérieure ou internationale, dans le domaine de la vie civile ou la vie religieuse, les arts et les spectacles, que sais-je......

        C'est vous qui voyez...

        PS. à lire absolument pour comprendre le mécanisme mis en oeuvre:

        Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg sur "RepporTerre  (le quotidien de l'écologie)" qui se présente comme en empathie avec les mouvements écologiste, altermondialiste, et alternatif... donc pas les premiers anti-verts hystériques venus...

         

         

    2
    Samedi 23 Mars 2019 à 10:29
    Pangloss

    Un dépollution sur les côtes serait plus efficace et moins ridicule. Et, s'ils veulent vraiment faire un geste, ils n'ont qu'à apporter les cadavres des oiseaux mazoutés au ministre de l'environnement participatif, de la transition de mes fesses et du déluge d'après moi.

      • Samedi 23 Mars 2019 à 17:59

        Ben, oui... effectivement... mais tous ces braves petits jeunes gens (et jeunes filles ou autres, ne stigmatisons personne...) bien propre sur eux ont d'autres chats à caresser dans le sens du poil et doivent commencer, du mois pour certains d'entre-eux, à continuer le combat et à l'étendre à des domaines tout aussi dignes d’intérêt et de motifs de gréve, le jeudi, et le lundi, le mardi (etc ?), tels que l'égalité pour tout le monde et aussi pour les autres (LGBTIetc..., migrants et autres victimes du système...

        De toute façon, même un petit sauvageon condamné à quelques heures de Travaux d’intérêt Général pour une babiole, comme un délit de fuite dans une voiture volée après un cambriolage qui aurait mal tourné ou pour avoir provoqué une blessure par arme blanche au niveau de la gorge d'un souchien, refuserait d'accomplir un travail aussi avilissant, et la Cour Européenne de Ses Droits lui donnerait raison avant de condamner ses harceleurs pour cruauté mentale.

      • Dimanche 24 Mars 2019 à 10:17

        J'avais oublié... sans aller jusqu'à de telles extrémités, c'était hier la "Journée du Nettoyage" au cours de laquelle la population est appelée à aller nettoyer toutes les incivilités qui y ont été laissées pendant les derniers mois, sur les accotements de routes départementales, sur les chemins de promenade ou même dans les rues des villes...

        Ça ne sert à rien, puisque dès le lendemain...  mais c'est un autre sujet, et le symbole reste...

        J'admets "journée du nettoyage", ça fait ringard et ménagèr·e de plus de 50 ans... on devrait appeler ça uniquement  "Word Clean Up Day" 

        (ce n'est pas ce que vous croyez: aucun black-bloc n'est signalé)

         

    3
    Dimanche 24 Mars 2019 à 15:37

    Vous savez ce que je pense de l'étendard à nattes

      • Dimanche 24 Mars 2019 à 16:54

        J'avais aussi précédemment abordé et défloré le sujet (le sujet, le thème...  pas l'étendard...) il y a environ un mois, en faisant un parallèle avec une autre vedette (mais éphémère, celle-ci...) des réseaux sociaux qui avait créé (toute seule ?) une cagnotte pour sauver l'exploitation agricole familiale.

        Sauver la Terre de nos enfants, ou sauver la terre de ses parents ? cruelle alternative ...

         

        PS.: aux dernières nouvelles (24 mars à 16h30), la "cagnotte Pécourneau" atteindrait 261 623 € (et 4 centimes !) sur les 450 000 espérés. Boxer un Gendarme Mobile sur le pont menant à l'Assemblée Nationale est beaucoup plus enrichissant (pécuniairement parlant) et pourrait permettre de sauver plusieurs élevages de poules en péril...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :