• Allo... les urgences psychiatriques ?

     

    On nous répète (mais pas trop souvent et pas trop fort) que les confinements sanitaires, interminables et à répétition, ne sont pas sans graves répercussions sur la santé mentale des français...

     

    Il a donc été décidé par des personnes certainement en grandes souffrances psychiques de :

    - obliger papy et mamie à s'enfermer dans la cuisine pour y bouffer en toute tranquillité et loin de leurs enfants potentiellement gériatricides leur part de dinde moulinée et de bûche de Noël...

    - limiter à 30 (curé y compris ?) le nombre de catholiques ayant le droit d'entrer, aussi bien dans la cathédrale de Chartres ou de Reims que dans la petite chapelle de Bécon-la-Bécasse, pour y suivre la messe... 

    - se méfier du virus pangolin jusqu'au 24 décembre, puis du 26 au 31 décembre, et enfin du 2 janvier à une date non-communiquée. Le virus ayant certainement décidé d'appliquer à sa façon la trêve des confiseurs

    - aller aux sports d'hiver, mais sans avoir la possibilité de skier, ni le droit d'aller manger une raclette au restau ni de prendre un grog au bar, juste pour "profiter de l'air pur de nos belles montagnes"...

    - autoriser les commerçants non-essentiels à installer des tréteaux de vente sur les places de parking situés en face de leur boutique : juste pilepoil là où les clients potentiels avaient l'intention de se garer...

    - obliger certains restaurateurs au bord de la liquidation et du suicide à vendre leurs couverts et leur batterie de cuisine pour tenter de survivre, en lieu et place des commerces spécialisés fermés pour faillites...

     Allo... les urgences psychiatriques ?

     

    Et j'ai dû en oublier...

     

    « Déconfinement pipôle chic et chocCOVID ?... A part ça, tout va bien... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Le Page
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 17:32

    Je ne pensais pas cela possible. Et bien si! Et personne ne bouge! Nous sommes morts.

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="ffenetremailtobuttonEmail">Copy</button><textarea id="ffenetremailtotextArea"></textarea>

      • Jeudi 26 Novembre 2020 à 18:23

        @ Le Page

        Nous sommes morts...

        L'autopsie a été réalisée anticipativement par le professeur Didier Raoult (celui que certains traitent de charlatan et voudraient voir interdit d'exercer la médecine) : "Quand vous dites aux gens qu’ils vont mourir, on voit des zones qui s’éteignent dans le cerveau, ça s’appelle l’effet nocebo. Et donc quand on dit ça tous les soirs à la télévision, on crée de l’effet nocebo..."

        Depuis un an, des zones s'éteignent petit-à-petit dans notre cerveau... Nous sommes morts.

        Virtuellement morts.

         

    2
    Pangloss
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 18:03

    Le Diable se niche dans les détails.

      • Jeudi 26 Novembre 2020 à 19:10

        @ Pangloss...

        C'est aussi aux détails que l'on reconnait le bon artisan.

        Et on ne peut pas se plaindre, tous ont à cœur de mettre du cœur à l'ouvrage.

        ...mais, en même temps :

                        

         

      • Not tintinophile
        Jeudi 26 Novembre 2020 à 22:19

        @bedeau : "Très intelligent mais asymptomatique" : excellent. Détournement et formule sont-ils de vous ?

        En tout cas, si on avait l'idée saugrenue de m'accuser d'avoir un cerveau, je plaiderais non-coupable, c'est plus sûr, et au moins, comme ça, nul ne m'irait soupçonner d'être macroniste.

         

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 13:48

        @ Not tintinophile...!

        Non, je ne suis pas l'auteur de ce détournement, ce qui ne m'empêche pas de trouver qu'il est très bon...

        En fait les héros des comics sont presque davantage sollicités que les hérauts et les zéros du covid, et c'est tant mieux (ça, c'est de moi, enfin je crois jusqu'à preuve du contraire)

                                 

         

    3
    Carine
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 23:21
    Carine
    Encore une belle liste de kroneries en marche.
    Ouverte, celle-là aussi.
      • Samedi 28 Novembre 2020 à 13:58

        @ Carine...!

        N'importe quel stagiaire d'une starteupe de "people-management" sortirait une seule de ces cyniques conneries, même pour faire rigoler sa jeune et jolie collègue, il serait viré immédiatement à grand coups de pompes dans le cul...

        Nous, on sort à plus de 80% (selon l'ensemble des sondages d'opinion dite publique) satisfaits des mesures prises et annoncées à renfort de conférences de presse...

         

    4
    Milgram was right
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 01:12

    Quelques dizaines de milliers contre quelques dizaines de millions qui n'auraient qu'à croiser les bras et à éclater de rire ensemble, au même moment. Malheureusement, une addition de zéros, ça donne zéro. Comment seraient-ils morts, ceux qui jamais n'ont été vivants ? Des krons vides et nuls, tout simplement, incapables de lire et donc de réfléchir, mais aimant les hypnotiques images qui bougent. N'allant plus chercher leurs modèles et références dans l'histoire ou dans la littérature, ils font le succès de mauvais films comportant parfois une ou deux bonnes scènes écrites pour les humilier de préférer la couardise au courage, l'imaginaire à la réalité, le mensonge à la vérité :

    https://www.youtube.com/watch?v=TLPbE7I1OcA

    https://www.youtube.com/watch?v=_-gHVGOoE48

    https://www.youtube.com/watch?v=awSy4LA_F0s

    Je ne sache pas d'hommes pour être à la mesure d'un rôle de maître ; j'en sais quelques-uns pour refuser le rôle d'esclave. Et comme dit le césarion de carnaval, "quoi qu'il en coûte". Le gène de la servitude volontaire est peut-être dominant ; pourtant, personne ne devrait s'agenouiller devant Foutriquet 2.0, ses marionnettistes, ses complices, ses milichiens, ses mensonges. Obéir sous la menace est déjà pénible ; obéir à... ça, c'est dégradant, en plus de ne pas être bon pour le moral.

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 14:14

        @ Milgram was right...?

        Faisais-je une confusion entre "en coma dépassé" (style couch-potato végétatif) avec parfois un mince espoir de retrouver une forme d'existence consciente, et "qui a perdu la vie pour de vrai".

    5
    Souris donc
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 08:57

    Les réveillons sont des usines à COVID, selon notre Premier Ministre. Il a raison, faut appliquer les gestes-barrière et la distanciation sociale : les enfants sous le sapin avec les jouets par milliers, les ados à la tablette, les adultes à la dinde-bûche arrosée d'un champagne un peu millésimé.

    Papie-Mamie : une tranche de bûche à la cuisine, une tisane et au lit !

      • Souris donc
        Vendredi 27 Novembre 2020 à 10:29

        On ne doit plus dire "gestes-barrière" et encore moins "distanciation sociale". On dit "protocole sanitaire".

        Ex. Le protocole sanitaire exige que Papie-Mamie mangent leur part de bûche à la cuisine.

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 14:33

        @ Souris donc...!

        Et si nous ne voulons pas adopter de notre plein gré les bons comportements tels que définis par les sachants élyséens et assimilés, le Pouvoir a encore le moyen de nous contraindre à cesser toute activité sociale illégale, anti citoyenne, intempestive et dangereuse en nous coupant l'électricité...

        "Faut-il craindre des coupures de courant cet hiver ? Oui, répond RTE, indépendamment des soucis de Golfech, ce sont les vagues de froid qui pourraient poser problème  avec quelques avertissements à la clé. (quid, alors, du fameux réchauffement climatique ? seule Barbara Pompili le sait)

         

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 14:39

        @ Souris donc...

        ...je proposerais bien, si un conseiller du Président , du Premier Ministre ou du Directeur de la Santé passe par-ici, de parler dorénavant de "comportement républicain" (ou mieux, de "Comportement Républicain")

         

    6
    Samedi 28 Novembre 2020 à 16:48

    C'est bien d'avoir un chef, on se sent rassuré.

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 17:30

         @ Dr WO...!

        ...et, en plus, nous on a "des" chefs, des chefs qui ne sont pas d'accord entre-eux, qui ne savent pas où ils vont et -surtout- qui ne savent plus d'où ils viennent (racolage du "en même temps" ni-droite/ni-gauche et du "mysticisme de la politique" macroniens obligent) :

        "A jouer aux cons, ça va mal finir. s’agace un ministre. Ça ferait s’effondrer l’ensemble du château de cartes...Les gens ne supportent plus tout ça, il y a une chape de plomb..."

        "Il y a une fatigue et une lassitude de la population dans cette période d’une extraordinaire complexité", admet un conseiller de l’Elysée.

        "On sent un blues, un spleen, une morosité ambiante", abonde un rouage de l’exécutif.

        https://www.lopinion.fr/edition/politique/

        Tout y passe : les domaines sanitaires, sécuritaires et économiques comme les libertés les plus fondamentales, collectivement et individuellement... 

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :