• Ah... Si les Ricains n'étaient pas là !

    Nos amis yankees sont en train de faire leur petite révolution culturelle, en tapant du pied, pour du passé table-raser.

    Comme rien de ce qui préoccupe ou distrait les états-uniens ne tarde jamais beaucoup à distraire et préoccuper les européens, j'ai crains que leur hobby actuel de déboulonner toutes les statues d'hommes blancs célèbres ayant vécu avant Martin Luther King (un général esclavagiste par-ci, un navigateur sanguinaire par-là...) ne débarque en France. Les mânes de Vercingétorix, Charles Martel ou Jeanne d'Arc ont des soucis à se faire...

    Je voyais bien Charles Martel en haut de la liste des individus recherchés pour crime de mauvais esprit envers de purs innocents...

    Si les Ricains n'étaient pas là !

    ce que je croyais...

    Un petit tour sur gogol, recherche... charles martel poitiers... clic... hop...

     

    Et que découvre-je ?

    Si les Ricains n'étaient pas là !

    ce que j'ignorais...

     

    Poitiers la ville symbole des peurs et des fantasmes

    A Poitiers, Charles Martel aurait arrêté net les « barbares » et « sauvages » Arabes, ceux-là mêmes qui précisément contribuaient largement en Andalousie à l’épanouissement de la culture, des sciences, et rendaient sa noblesse à la religion monothéiste par cette profession de foi : « il n’y a de dieux que DIEU »

    A Poitiers les « identitaires » prêchent la haine des musulmans de France

    ...Madame le Pen, recourir aux peurs, aux fantasmes, à l’irrationnel du subconscient, à une funeste mémoire collective d’un temps et d’une histoire que l’on croyait révolus, en prétextant une invasion musulmane en France, telle celle qui aurait été arrêtée par le légendaire et mythique Charles Martel [...] est plus que dangereux. C’est jouer avec le feu ; c’est s’allier avec le Diable. 

    Touhami Moualek

    touhamifrance

     

    La véritable histoire de Charles Martel : celle que Ménard et Jean-Marie Le Pen ignorent

    Salah Guemriche, essayiste et romancier algérien, auteur notamment de "Abd er-Rahman contre Charles Martel", partage ses connaissances.

    ...Pour en finir, donc, avec cette légende qui fait de Charles Martel le "sauveur de la chrétienté", précisons d’emblée que le chef franc, connu de son vivant comme le plus grand "spoliateur des biens de l’Église", n’a jamais bouté les Arabes hors de "France", pour trois raisons : primo, ce pays n’existait pas encore en tant que tel ; secundo, c’est son fils qui réussira à reprendre Narbonne, trois décennies après la mythique bataille ; tertio, la présence sarrasine est attestée dans les Alpes et dans le Jura au moins jusqu’au du Xe siècle.

    L'obs

     

    Charles Martel a arrêté l'invasion arabe à Poitiers, le 17 octobre 732. Faux...

    Faux ! D'autant que cette affirmation, en dépit des idées reçues, contient non pas un mais trois contre-sens historiques....

    • Les mots « musulman » et « islam » ne firent leur apparition dans la langue française qu’à compter du XVII° siècle.
    • Le calendrier julien ne comporte pas de samedi 17 octobre en 732. Il ne comporte qu'un samedi 25 octobre 732 ; ainsi qu'un samedi 17 octobre 733.
    • Si le duc d'Austrasie avait remporté la bataille de Poitiers, il n'avait pas arrêté l'invasion musulmane, car les envahisseurs conservaient encore leurs territoires en Septimanie.

    histoire-fr.com

     

    Charles Martel et la bataille de Poitiers. De l’histoire au mythe identitaire

    Chateaubriand fit de Charles Martel un défenseur naturel contre le despotisme et la barbarie résumant de la sorte les croisades à une réplique légitime de l’Occident.

    "C’est en effet un lieu commun de penser que Charles Martel a été une figure de proue du courant nationaliste en France. Cela s’avère surtout vrai depuis une quinzaine d’années, et sa figure semble en passe de devenir une référence commune, et transnationale, de nombre de courants réactionnaires unis dans le rejet de l’islam et des populations musulmanes"

    Rédactrice : Hayat el Kaaouachi

    Aggiornamento hist-geo

     

    En 732 Charles Martel le Franc a mis fin à l’invasion musulmane de la France. C’est en tout cas ce que les groupes identitaires martèlent (pas de jeu de mots ici) à longueur de blog. On respire et on décrypte le vrai du faux.

    Ce sont bien les mouvements identitaires qui ont placé la bataille de Poitiers sur le devant de la scène. Ceux qui la mette en avant ont juste un intérêt politique derrière.

    En revanche, cette victoire n’a rien de décisif. On met fin à une razzia. Rien ne prouve que les Sarrasins voulaient envahir la région. Il n’y a pas non plus de caractère religieux dans cette bataille. Ce n’est pas un affrontement entre chrétiens et musulmans. Il n’y avait pas de symboles religieux lors des batailles, comme c’était le cas lors des Croisades.

    Propos recueillis par Aladine Zaïane

     
    Comment le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers en 732 s’est installé..
    Treize ans après le cri de ralliement frontiste : « Charles Martel 732, Le Pen 2002 ! », voilà que les Identitaires, un groupe d’extrême droite, nous remettent ça, en appelant à faire Bloc ce 7 juin, à Poitiers…
    Faut-il continuer à laisser libre cours aux obsessions des esprits frileux, mus par un nationalisme étroit quand ce n’est pas par une fière ignorance ?
    « Célébré et béni », Charles n’aura pas besoin de l’intercession de l’Église auprès du Seigneur… Et « Poitiers » ressurgira dans l'histoire par intermittence, au gré des impératifs du moment. D'abord, avec les Croisades. Puis, avec Jeanne d'Arc : la légende dit que, parmi les voix que la Pucelle entendit, celle de sainte Catherine lui enjoignit de se rendre à Fierbois (entre Châtellerault et Poitiers), pour y déterrer l'épée de Charles qui devait lui donner la force de bouter les Anglais.
     

    Charles Martel, imposture historique et mythe fasciste

    La bataille dite « de Poitiers » fait débat car très peu de sources historiques permettent de la comprendre. En tout état de cause, ce ne fut en aucun cas « un choc de civilisations » entre occident chrétien et orient musulmanDe même, l’idée d’une invasion arabo-musulmane destinée à conquérir le territoire français ne correspond à aucune vérité historique. Loin d’être venu sauver un occident chrétien contre un orient musulman menaçant, Charles Martel est surtout venu concrétiser ses projets de conquête. Le héros de la propagande fasciste est un putschiste ambitieux venu envahir l’Aquitaine.
     

    Les Arabes arrêtés à Poitiers… Dommage?

    Grâce à Charles Martel, nous avons échappé aux affreux Arabes. Quel soulagement! Merci, Charles! Sauf que… Vous vous en doutez, la réalité n’est pas aussi manichéenne… L’Islam du VIIè et VIIIè siècle est l’une civilisation brillante qui comprend les plus grands savants et poètes de l’époque. La ville de Bagdad est une vraie merveille, loin devant les villes crasseuses européennes.
    Alors, si la France, tout comme l’Espagne, avait été colonisée par les Arabes, y aurait-elle gagné au change? Probablement… Méfiez-vous donc des raccourcis des manuels d’Histoire! Car l’Histoire a ceci de pratique qu’on peut lui faire dire – à peu près – ce que l’on veut…
     

    Charles Martel à Poitiers, le «mythe identitaire» de l’extrême droite

    C’est à partir de la fin des années 1990 que la bataille de Poitiers devient un signe de ralliement islamophobe : son souvenir est invoqué par l’essayiste italienne Oriana Fallaci comme par le terroriste norvégien Anders Breivik, en passant par le frontiste Aymeric Chauprade, qui en fait un premier avatar du «choc des civilisations». Quant au mouvement Bloc identitaire, il s’est distingué par l’occupation du toit de la mosquée de Poitiers en octobre 2012, puis par l’édition, après les attentats de janvier 2015 à Paris, d’autocollants «Je suis Charlie Martel». Un détournement repris par une bonne partie de l’extrême droite, jusqu’à Jean-Marie Le Pen.

    Libé

    Ben alors, c'est vraiment grave ?

     

     

     

    Si les Ricains n'étaient pas là !

     

    Mais, en même temps ™...

     

    Ben alors, c'est vraiment grave ?

    (de même qu'en Espagne, à "Santiago de Compostela", la statue de St Jacques représenté en "matamore" est l'objet de toutes les précautions hypocrites pour ne pas froisser les visiteurs: les "Maures" terrassés par l’apôtre sont soigneusement dissimulés aux yeux des pèlerins par d'énormes bouquets de fleurs politiquement et esthétiquement corrects)

     

    Poitiers : le mémorial de Charles Martel, une ode aux arabo-musulmans…

    parProfesseur agrégé de lettres classiques Présidente de Résistance Républicaine

    Depuis que ce musée en plein air, sur la commune de Vouneuil sur Vienne, près de Poitiers, est installé, pas de protestation parmi les 25.000 visiteurs annuels ?

    Certes, les plaques sont pleines de fautes d’orthographe. Sans doute que les 21 rédacteurs, conseillers, consultants, traducteurs et autres illustrateurs n’étaient pas assez nombreux ni assez bien payés pour relire… Mais ce n’est pas le pire.

    Certes, on y apprend tout sur le coran, Mahomet, les mosquées, la richesse de la civilisation arabo-musulmane et son prétendu apport à la civilisation européenne, Al-Andalus, l’étymologie arabe de quelques mots français et les « Arabes aux qualités exceptionnelles »… Difficile à comprendre dans un musée censé rendre hommage à un de nos héros fondateurs s’étant précisément battu contre les arabo-musulmans du VIIIe siècle… Mais ce n’est pas le pire.

    Certes, on consacre un tableau entier à l’adversaire de Charles Martel, c’est à lui que l’on rend hommage… « C’est un guerrier très pieux et très juste. Efficace, il rétablit le calme en Espagne en ébullition suite aux excès de ses prédécesseurs. » Mais ce n’est pas le pire.

    Certes, les mensonges historiques, affirmations fantaisistes et erreurs sont légion. Forcément, puisqu’au service d’une idéologie qui ne se cache pas. L’ancien Maire de Vouneuil sur Vienne, Yves Texier, dit clairement son « amour de la laïcité ouverte respectueuse de l’altérité » et une des responsables de la Communauté d’agglomération : « il ne faut pas que l’interprétation de cet affrontement donne lieu à des récupérations idéologiques. Ce musée se veut avant tout un point de réflexion, de tolérance et de laïcité. Ici, deux civilisations se sont affrontées mais elles se sont mutuellement enrichies au cours des siècles »… Mais ce n’est pas le pire.

    Non, le pire, c’est que toute l’exposition est destinée à répondre aux questions posées d’emblée :

    « Le chef franc était-il ce justicier-sauveur de l’Occident chrétien menacé par l’islam ou un pillard mieux organisé que ses adversaires ? » Un pillard, messieurs-dames, un bâtard illégitime, un usurpateur ayant instrumentalisé sa victoire de Poitiers.

    « Qui avait intérêt à bâtir sa légende ? » Charles Martel en personne, ceux qui voulaient montrer la légitimité de la dynastie carolingienne, ceux qui voulaient justifier les croisades ou même la bataille de Jeanne d’Arc, l’Eglise faisant la promotion de la foi chrétienne face aux musulmans, Napoléon III et tous ceux qui ont voulu réveiller le sentiment national au cours des siècles… Tant il est vrai qu’en notre beau pays, seuls les Français n’ont pas le droit d’avoir une culture, une tradition, un sentiment national, des héros et d’en être fiers…

    « Que se serait-il passé si les Arabes avaient été vainqueurs ? » Réponses : « La face de la France n’aurait peut-être pas été changée, les Arabes n’étaient que de vulgaires pillards qui passaient… mais peut-être que, plus sûrement, la France a raté là son destin et sa chance de devenir une autre Al-Andalus »… Mélenchon dit la même chose…

    Allez, la cerise sur le gâteau, je vous la donne en mille : une des sources de la prose anti-française du site est la nazie Sigrid Hunke, clairement affichée : description réalisée d’après l’ouvrage de Sigrid Hunke, Le Soleil d’Allah brille sur l’Occident, 1963. Le livre de celle-ci est objectif, c’est le moins que l’on puisse dire : elle y dénonce le judeo-christianisme qui aurait corrompu le monde occidental, ce dernier ne devant sa survie qu’à l’islam…

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    On fait quoi, alors...
     
    Ah... Si les Ricains n'étaient pas là !
     
     Ah... Si les Ricains n'étaient pas là !
     
     
     
     
     
     
     On est mal, patron, on est mal...
    « petit, petit !.. Roger... Bruno !Si j'étais jeune et mahométan... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :