• 23 & 24 Rajab 1440 (suite... pas fin)

    Quand la réalité du voyage du pape chez les mahométans dépasse l'affliction de mon précédent billet...

     

    23 et 24 Rajab 1440 (de l'Hégire...)

    Pour la gloire de l'islam et des migrants - d'après Vaticannews:

    Le 30 et 31 mars prochain le Pape se rendra à Rabat au Maroc. Mgr Cristòbal Lòpez, archevêque de Rabat, appelle les fidèles à se préparer à l’accueillir comme "Pasteur universel" (...) Concrètement, les diocésains se préparent à la rencontre du "Père de tous les chrétiens catholiques"  en méditant à partir de fiches portant notamment sur "le dialogue interreligieux..."

    Le programme du samedi sera très dense, avec la visite au Roi Mohammed VI au Palais Royal, le discours depuis l’esplanade de la mosquée Hassan au peuple marocain, aux autorités et au corps diplomatique, la visite du mausolée du Roi Mohammed V et de l’institut Mohammed VI où sont formés les imams et prédicateurs (...) Il s’agit aussi d’une occasion de réaffirmer le soutien du pape François au Pacte mondial sur les migrations des Nations Unies adopté à Marrakech en décembre dernier et d’appeler à nouveau la communauté internationale à œuvrer avec responsabilité, solidarité et compassion vis-à-vis des migrants”

     23 & 24 Rajab 1440 (suite... pas fin)

     

    23 & 24 Rajab 1440 (suite mais pas fin)

     

    Au Maroc, le pape François soutient les migrants africains en marche vers l’Europe. 

    Le souverain pontife appelle mettre en œuvre "avec rapidité" les engagements du pacte de Marrakech notamment par "l'élargissement de canaux migratoires réguliers".

    Commentant le pacte de Marrakech, François a donc estimé qu'il était un pas en avant notamment pour prendre conscience que ces réfugiés ne sont pas seulement des migrants, Il faut donc "se laisser remuer et toucher par celui qui frappe à la porte"

    L'idée de François est de construire une société interculturelle et ouverte avec "des villes accueillantes, plurielles et attentives aux processus interculturels, des villes capables de valoriser la richesse des différences dans la rencontre de l'autre".

     

    Le pape aux chrétiens du Maroc : "S’il vous plaît, pas de prosélytisme !"

    Le pape François a mis en garde les chrétiens contre toute tentation de "prosélytisme", avant de célébrer une grande messe à Rabat, dimanche au second jour de sa visite officielle au Maroc. "Continuez à vous faire proches de ceux qui sont souvent laissés de côté, des petits et des pauvres, des prisonniers et des migrants", a-t-il conseillé, en revanche "les chemins de la mission ne passent pas par le prosélytisme, qui conduit toujours à une impasse".

    À l’intérieur de la cathédrale de Rabat, pavoisée et repeinte à neuf pour l’occasion, des représentants religieux venus du Maroc, mais aussi d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, ont accueilli le pape avec émotion, ponctuant son arrivée de youyous et d’applaudissements, immortalisant le moment avec leurs téléphones portables.

     

     

     

    à suivre...

     

    cadeau au Saint Père

    quand l'église demande à un musulman de faire l'Adhan * , émouvant et exceptionnel...

    * appel à la prière musulmane

     

     

     

     

    « 23 & 24 Rajab 1440 (30-31/3/19)Poisson d'Avril »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Avril à 19:32

    Ce pape est vraiment très c o n !!!

      • Lundi 8 Avril à 20:56

        ...Je crois plutôt (et j'ai essayé de le démontrer dans plusieurs articles) que c'est un véritable salaud qui usurpe la fonction de Pape comme d'autres usurpent d'autres fonctions électives (suivez mon regard cry) et qui confond volontairement l'amour du prochain avec la détestation de soi et des catholiques et la détestation des Évangiles, comme l'a dénoncé le cardinal Sarah dans son dernier livre "Aujourd’hui, nombre de prêtres et d’évêques sont littéralement ensorcelés par des questions politiques ou sociales. (...) Aujourd’hui, je ne crains pas d’affirmer que des prêtres, des évêques et même des cardinaux ont peur de proclamer ce que Dieu enseigne et de transmettre la doctrine de l’Eglise. Ils ont peur d’être désapprouvés, d’être vus comme des réactionnaires. Alors ils disent des choses floues, vagues, imprécises, pour échapper à toute critique, et ils épousent l’évolution stupide du monde. C’est une trahison..." . L'exemple de "Mgr" de Moulins-Beaufort, élu récemment à la tête de la Conférence des évêques de France mais qui assiste à l'inauguration de toutes les mosquées de son diocèse en est un bon exemple...

        Les "cons" sont les grenouilles de bénitier qui le suivent, se fiant à la très commode "infaillibilité papale"...

         

        (merci de votre visite et de votre commentaire...)

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :