• 1905-1984-2020 (+MàJ)

     

    Dernières nouvelles du front:

    "Le gouvernement n’aime pas la prière (catholique) publique. Il l’a prouvé en interdisant toute "manifestation pour la messe" comportant l’annonce d’une prière ou d’une messe publique.

    "Aux organisateurs des manifestations non interdites, les préfectures ont donné l’ordre express et menaçant de ne pas s’agenouiller, de ne pas chanter de cantique, et même de ne pas prier en silence.

    d'après https://www.valeursactuelles.com/societe/

     

     

    Question subsidiaire, lue sur Tweeter:

    "Y a un truc qui me titille : on voit les catholiques demander de pouvoir assister à la messe, mais on ne voit pas les musulmans se plaindre de ne pas pouvoir aller à la mosquée.

    "Ces derniers seraient-ils plus respectueux des consignes sanitaires, ou j'ai raté un truc ? "

     

    MISE A JOUR

    Une journaliste de l'émission "Quotidien" de Yann Barthès dénonce à la police des catholiques "qui prient" devant une église à Rennes. Les entendant chanter, elle s'adresse aux policiers présents sur place "Là... Ils ont prié !"

    d'après https://www.valeursactuelles.com/societe/

     

    « ALERTE !Prière de rue »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Novembre 2020 à 08:48

    Pour la cafteuse de chez Barthès, il faut au moins deux paires de guillemets à "" journaliste ""

      • Early Edition
        Mercredi 18 Novembre 2020 à 09:47

        Non. A mon sens, cette dinde est parfaitement dans son rôle, celui d'auxiliaire de police. Sa seule erreur aura été de le montrer devant une caméra, probablement pour se faire remarquer de son employeur. La servilité, c'est une qualité de laquais, c'est-à-dire de journaliste.

        Dans un salon où se trouvaient quelques figures du journalisme, un bel esprit vantait le caractère irremplaçable de certains mots anglais, évidemment intraduisibles dans notre pauvre langue si limitée. Et le macroniste par anticipation de terminer son morceau de bravoure par un défi : qui donc pourrait prétendre traduire "reporter" (riporteur, aurait pu dire Jacques Perret) en français ? Un léger sourire de mépris aux lèvres, un directeur de journal lança froidement : "Nous avons le mot qui convient. C'est mouchard".

        (Hasard de la synonymie, le mouchard est aussi appelé un joffrin : c'est un hasard qui tombe bien.)

         

      • Mercredi 18 Novembre 2020 à 13:53

        @ pakounta...

         

        J'emploie rarement, pour ainsi dire "jamais", les termes de "merdias", "journalope", mais cette fois, je ne vois pas comment y échapper !

        Pour rappel, dès 1997, le Pen (le vrai : Jean-Marie) avait parlé des "médiacrasseux". https://oeilsurlefront.liberation.fr/les-idees/

         

      • Mercredi 18 Novembre 2020 à 14:05

        @ Early Edition...

         

        Encore plus simple, étymologiquement : "reporter"="rapporteur"

         

        (et pas celui de Jacques Martin

          )

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :